Le réseau des membres correspondants

Les membres correspondants ont pour mission de promouvoir l’Institut, de susciter des candidatures et de contribuer à l’évaluation de celles qui parviennent à la direction de l’IEA.

En tant que membres de l’Institut, ils peuvent y effectuer des séjours de recherche.

Sont membres correspondants de l’IEA de Nantes :

  • Mohammad Ali Amir-Moezzi, directeur d’études, chaire de l’islamologie classique, section des Sciences religieuses à l’École Pratique des Hautes Études, Paris (France).
  • David Annoussamy, juge honoraire, membre de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer (Inde).
  • Robert Aronowitz, médecin, professeur associé en histoire et sociologie des sciences, Université de Pennsylvanie (États-Unis).
  • Balveer Arora, professeur de sciences politiques, université Jawaharlal Nehru (Inde).
  • Hoda Barakat, journaliste, chercheur, écrivain (France/ Liban).
  • Augustin Berque, géographe et orientaliste, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (France).
  • Alfonsina Bellio, anthropologue et co-représentante des chercheurs post-doctoraux du Groupe Sociétés, Religions, Laïcité (GSRL de Paris), (EPHE-CNRS) (France).
  • Sudhir Chandra, historien, professeur à l’université Mizoram, Aizawl (Inde).
  • Roger Chartier, professeur honoraire, titulaire de la chaire "Ecrit et cultures dans l’Europe moderne" (2006-2016), Collège de France (France).
  • Françoise Choay, professeur émérite d’histoire et des théories de l’urbanisme, université Paris 7 et université Cornell (France / États-Unis).
  • Mamadou Diawara, professeur d’histoire à l’université Goethe de Francfort (Allemagne).
  • Ali El Kenz, professeur de sociologie à l’université de Nantes (France).
  • Augustin Emane, maître de conférences en droit de la protection sociale à l’université de Nantes (France).
  • Suren Erkman, directeur de l’Institut pour la Communication et l’Analyse des Sciences et des Technologies (ICAST), Genève, Suisse.
  • Claude Evin, ancien ministre des Affaires sociales et médicales, professeur associé à l’université de Nantes (France).
  • François Flahault, directeur de recherche au CNRS (France).
  • Etienne François, professeur émérite d’histoire de l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne et de l’université libre de Berlin (France / Allemagne).
  • Margret Frenz, historienne, Historical Institute à l’université de Stuttgart (Allemagne).
  • Jacques Athanase Gilbert, professeur de littérature générale et comparée à l’université de Nantes (France).
  • Kirk Huffman, anthropologue, ethnologue, membre de l’Australian Museum de Sydney (Australie).
  • Cornelia Isler-Kerényi, archéologue (Suisse).
  • Daniella Kostroun, historienne, maître de conférences à l’Indiana University-Purdue University, Indianapolis (IUPUI) (États-Unis).
  • Yannick Lemarchand, professeur émérite de science de gestion, université de Nantes (France)
  • Danouta Liberski-Bagnoud, ethnologie, CNRS, Centre d’études des mondes africains (France).
  • Soizic Lorvellec, docteur en droit (HDR) (France).
  • Pierre Marechaux, professeur de littérature latine et néolatine à l’université de Nantes (France).
  • Anne-Marie Moulin, médecin et historienne des sciences, directeur de recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement IRD (Egypte / France).
  • Philippe Moullier, médecin et directeur de l’unité "Vecteurs viraux et transfert de gène" au CHU de Nantes (France).
  • Martin Ndende, professeur de droit à l’université de Nantes (France).
  • Osamu Nishitani, professeur de philosophie à l’Université des langues étrangères de Tokyo (Japon).
  • Clemens Pornschlegel, professeur de littérature allemande à l’université de Munich (Allemagne).
  • Michael Power, professeur d’économie à la London School of Economics and Political Science (LSE) (Royaume-Uni).
  • Yvan Razafindratandra, avocat au barreau de Paris (France).
  • Carlos Sonnenschein, professeur de physiologie et pathobiologie à l’université Tufts de Boston (États-Unis).
  • Suresh Sharma, professeur d’histoire et d’anthropologie, ancien directeur du Centre pour l’étude des sociétés en développement - CSDS - Delhi (Inde).
  • Ousmane Sidibe, professeur de droit à l’université de Bamako et Commissaire pour la réforme institutionnelle du Mali (Mali).
  • Marc-Henry Soulet, professeur titulaire de sociologie, titulaire de la chaire de Travail social et politiques sociales de l’université de Fribourg (Suisse).
  • Joseph Tonda, professeur de sociologie à l’université de Libreville (Gabon).
  • Arild Utaker, professeur de philosophie à l’université de Bergen (Norvège).
  • Alain Wijffels, historien du droit, directeur de recherche au CNRS (France / Belgique).
  • Xavier Godin, directeur du département d’histoire du droit de l’Université de Nantes (France).
  • Antonio de Almeida Mendes, maître de conférences, UFR Histoire, Histoire de l’Art et Archéologie, à l’Université de Nantes (France).
  • Céline Letemplé, professeur à l’Université de Nantes (France).

 

Altan Gokalp, anthropologue, directeur de recherche, CNRS (France).
Jean-Baptiste Butat, médecin (France).
Michel Cartry, ethnologue africaniste, Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), Ve section, Paris (France).
Grahame Lock, professeur de théorie politique et de philosophie, universités de Nijmegen et Leiden (Pays-Bas).