road_vous_etes_ici
Accueil
>
L’institut
>
Mission et politique scientifique

Mission et politique scientifique

L’année 2020-2021 a permis de poser les bases d’une nouvelle trajectoire avec l’adoption d’une Direction collégiale répondant au modèle original et pluridisciplinaire de l’Institut d’Études Avancées de Nantes. À la faveur de cette nomination, et après avoir procédé à une large consultation de ses partenaires, l’Institut a résolu de s’engager dans un projet scientifique nouveau, prenant acte des bouleversements qui, depuis quelques années, agitent le monde de la recherche et la société tout entière. C’est l’objet du présent programme de recherche à cinq ans, qui entend construire sur les solides fondations de l’IEA, tout en pariant sur le renouveau de ses pratiques.

À cette fin, et dans le respect des principes qui ont fait son succès, l’Institut entend augmenter et stabiliser son financement, élargir son réseau de partenaires et renforcer leur confiance, simplifier et clarifier les statuts de ses différentes parties-prenantes, accueillir une proportion plus importante de chercheurs juniors et structurer leur encadrement, aménager ses axes et thématiques de recherche, renforcer la diffusion de ses activités vers différents publics, et enfin valoriser son patrimoine matériel (le bâtiment et la bibliothèque partagés avec la MSH, ses collections), mais surtout immatériel : son exceptionnelle communauté mondiale d’alumni qui partagent une expérience commune de formation scientifique.

Tout en réaffirmant la thématique historique de l’IEA consacrée à l’armature dogmatique des sociétés, le projet scientifique entend s’ouvrir à une nouvelle approche répondant aux défis de notre temps : la relation de l’humain à son environnement telle que l’exprime la notion « d’écoumène » développée par Augustin Berque, et à un nouveau thème : « la liberté de pensée ».

Tant la méthode que les thèmes de recherche qui fondent ce projet intellectuel se déclineront dans les différentes activités de l’Institut : composition et animation des promotions de fellows, organisation de workshops ponctuels, séminaires pluriannuels permettant de construire des communautés épistémiques, événements dirigés vers la communauté scientifique, les partenaires du secteur privé et le grand public.

La conversation comme condition de pollinisation des savoirs

Dans le strict respect de la tradition internationale des meilleurs IEA, l’Institut met en œuvre les principes suivants : 

  • Invitation en résidence chaque année de chercheuses et chercheurs rigoureusement sélectionnés sur la base de critères individuels d’excellence et d’originalité
  • Liberté totale accordée aux fellows dans la conduite de leurs travaux.
  • Composition d’un groupe cohérent, diversifié, stimulant et susceptible de remettre profondément en cause les cadres de référence des uns et des autres.
  • Mise à la disposition des fellows d’un ensemble complet et de haute qualité de services de soutien logistique, administratif et scientifique.
  • Partage d’un cadre matériel stimulant pour le travail, le dialogue et la conversation.

Le dialogue Nord-Sud comme élément structurant

La marque distinctive singulière de l’Institut d’études avancées de Nantes est de privilégier le dialogue entre les pays dits du « Nord » et ceux du « Sud », ce qui permet l’éclosion et la discussion autour de questions qui sont transversales aux régions du monde, aux cultures et aux savoirs.

L’interaction avec les artistes, au cœur de la quête de savoir et de la communication de la recherche vers différents publics

L’Institut entend depuis l’origine convoquer, dans son travail de recherche, différents modes d’appréhension du réel. C’est la raison pour laquelle il a toujours accueilli en résidence des artistes de différentes disciplines avec qui le dialogue s’est noué de manière fructueuse.

Encadrement de la recherche émergente

L’IEA a toujours accueilli au sein de ses promotions de jeunes chercheurs/ses, avec d’excellents projets de recherche et sans attache institutionnelle. Des écoles doctorales ont également été régulièrement organisées en lien avec des colloques. L’IEA renforcera dans les années à venir cet axe en donnant une structure stable et systématique à cet accueil.

Armature dogmatique des sociétés

L’armature dogmatique des sociétés est un concept majeur de la philosophie critique de Pierre Legendre, et une des idées directrices du projet scientifique de l’IEA.

Le travail qui se construit à l’Institut à travers l’échange et le dialogue vise à considérer ces systèmes dogmatiques, non pas comme des restes d’irrationalité dans un monde gérable et prédictible, mais comme des supports indispensables à l’Institution de la raison dans un monde qui demeure divers, incertain et imprévisible.

Mésologie et écoumène

Fidèle à sa mission scientifique, l’IEA est un terrain fertile pour l’éclosion de pistes originales de recherche et de réflexion. Les inquiétudes qui pèsent sur l’avenir humain nous concernent tous, mais ces inquiétudes doivent être comprises à l’intérieur des rapports complexes que l’humain établit avec le monde. Pour rendre compte de ces relations, de la façon dont elles se tissent, s’alimentent, se modifient et évoluent, pour comprendre comment elles construisent la culture et l’histoire, l’IEA s’inscrit dans la réflexion développée par Augustin Berque à propos du « milieu » et de « l’écoumène ».

La liberté de pensée

La liberté académique et de recherche, l’esprit critique et la liberté de débat sont aujourd’hui mise à mal par différentes catégories d’atteintes. La première concerne les attaques directes dirigées par le pouvoir politique contre la science ou les scientifiques, dans des pays non-démocratiques mais de plus en plus souvent, aussi, dans les démocraties occidentales. De manière moins directe, la gouvernance par les nombres qui s’est imposée dans le domaine de la recherche a porté atteinte au statut des chercheurs et aux conditions de production de leur recherche. Enfin, les pays des Suds ont hérité d’institutions d’enseignement supérieur, d’études et de recherche, et de cadres interprétatifs occidentaux qui ne permettent pas d’appréhender de manière adéquate nombre de réalités culturelles et sociales. En miroir, la recherche dans les pays du Nord connaît des freins à l’appropriation de concepts ou catégories issus d’autres cultures.

C’est autour de ces grands axes que le travail des prochaines années s’organise et se développe.