Actualités

Publication de Jean Jonassaint, chercheur résident 2013-2014 à l’IEA
8 Mars 2017
Publication

Publication de Jean Jonassaint, chercheur résident 2013-2014 à l’IEA

Suite à sa résidence à l’IEA de Nantes, Jean Jonassaint, professeur d’études françaises et francophones, vient de publier un article intitulé Un Christophe ignoré des Césairiens dans la revue Il Tolomeo de Ca’Foscari de l’Université de Venise.

Après le triomphe de La Tragédie du Roi Christophe à Salzbourg, Venise et Milan en 1964, Europa Studio, une filiale du groupe allemand Bertelsman, qui finança les représentations montées par Jean-Marie Serreau, coproduit avec la télévision autrichienne une version télévisuelle de la pièce mise en scène par Serreau, mais conçue et réalisée, semble-t-il, par Ottokar Runze.

Pourtant, à deux exceptions près (Jonassaint 2014a, 223-4 ; Ruhe 2015, 183-9, 291-3), cette production diffusée le 20 janvier 1965 par la télé allemande1 (TVA 1965), véritable moment historique du théâtre francophone caribéen, et bien sûr de l’œuvre de Césaire, jusqu’à ce jour, est ignorée par la critique.2 Pourquoi ? C’est la question que nous souhaiterons aborder en remontant aux genèses de ce théâtre télévisé. Ce faisant, comment éviter deux questions encore plus cruciales : celle de son auctorialité, i. e. son ou ses ‘auteurs’et ‘ayants droit’? Mais avant toute réponse ou même tentative de réponses à ces questions, une démarche préliminaire s’impose : une histoire des Christophe de Césaire.

L’intégralité de l’article est disponible sur le site de la revue,ici. Pour en savoir plus sur Jean Jonassaint, rendez-vous sur sa page.