Actualités

2 Juillet 2018
Publication

Rencontres scientifiques 2017-2018

Retrouvez les travaux des chercheurs dans la publication annuelle

L’année académique 2017-2018 se termine. Une fois encore, ces neuf mois ont été riches en échanges et en collaborations !

Retrouvez les travaux des chercheurs dans la publication Les rencontres scientifiques 2017-2018 rassemblant les temps forts qui ont jalonné l’année.

Vous y retrouverez les témoignages des chercheurs résidents ainsi que les réflexions et les échanges lors des séminaires du lundi matin (p. 5) les discussions informelles (p. 91) et les ateliers (p. 97), fruits des échanges impulsés lors de moment conviviaux comme les repas qui réunissent les chercheurs trois fois par semaine, le cycle de conférences publiques de l’Institut (p. 103) et le cycle de l’IEAoLU au Lieu Unique qui ont attiré un public toujours plus nombreux (p. 107), l’ouverture de l’Institut (p. 113) avec entre autres l’association The Bridge, le château des Ducs de Bretagne, la Casa Velazquez ou Science Po Rennes, les collaborations culturelles (p. 121) avec notamment le passage Sainte-Croix, le Festival des Trois continents, et le Festival Variations, les projets pluriannuels (p. 128) avec l’Organisation internationale du travail, le Secrétariat à la formation à la recherche et à l’innovation de la confédération suisse et l’université de Fribourg et le réseau indo-européen IEARN, et enfin les publications (p. 132) dont les questionnements initialement discutés lors de colloques font l’objet de publications.

Bon vent à la promotion 2017-2018 que l’on espère revoir en 2019 pour célébrer les dix ans de l’Institut les 27, 28 février et 1er mars prochain !

Découvrez l’avant-propos de nos Rencontres scientifiques, par notre directeur, Samuel Jubé :

"En accordant aux chercheurs et aux artistes qu’il invite une totale liberté intellectuelle, l’Institut poursuit une stratégie à long terme. L’enjeu n’est pas tant d’accroître la quantité de leurs publications que d’en faire évoluer profondément le contenu. Celles et ceux qui y viennent en résidence sont surpris de découvrir à quel point les échanges noués au cours des séminaires, des conférences, des repas et d’autres rencontres informelles les ont conduits à repousser les limites de leur questionnement, à remettre en cause les catégories sur lesquels ils s’étaient appuyés, à explorer des ramifications insoupçonnées et à ouvrir des perspectives inédites.

Il est très difficile d’en mesurer les fruits dès la fin de l’année, car c’est le plus souvent au cours des années suivantes que les idées nées et développées pendant le séjour viendront à maturité et s’exprimeront dans les publications scientifiques et les productions artistiques. Mais il est possible d’avoir un aperçu de l’émulation créée au cours de l’année en observant la diversité et la richesse des questionnements réunis.

C’est l’objet de ce recueil de rencontres scientifiques, qui rassemble tout d’abord les textes introductifs du séminaire hebdomadaire au cours duquel chacun a dû exposer son travail aux autres et se soumettre à leurs interrogations. On y trouvera aussi une liste des nombreuses rencontres informelles organisées par les résidents afin de partager leur intérêt pour tel ou tel sujet, ainsi que des ateliers auxquels se sont associés des chercheurs extérieurs venus de France, d’Europe et parfois d’autres continents. Sera également présenté le cycle de conférences du mardi à l’Institut ou au Lieu Unique dans le cadre de l’IEAoLU ainsi que d’autres événements organisés en partenariat avec d’autres institutions, telles que le Château des Ducs de Bretagne, la Casa de Velázquez, l’université de Nantes, l’IEP de Rennes, ou encore le Club des 100. Ces manifestations jouent un rôle important puisqu’elles sont l’occasion d’échanges précieux avec le tissu académique français ainsi que les acteurs économiques et le public nantais.

En revanche, ce recueil laisse dans l’ombre les nombreuses contributions qu’ont apportées les résidents dans d’autres cadres, suite aux différentes invitations qui leur ont été adressées ou à leur propre démarche d’ouverture.

L’idée n’est pas de fournir un inventaire exhaustif de l’activité scientifique, mais plus simplement de rendre visible toute cette part de travail qui ne transparaît pas d’habitude et qui, pourtant, se révèle si cruciale dans le cheminement de la pensée et la formation des nouvelles idées qui profiteront demain au monde de la recherche et à la société dans son ensemble."