Actualités

Peut-on enquêter sur le tragique ?
Conférence de Philippe Breton
29 Juillet 2010
Conférence

Peut-on enquêter sur le tragique ? Conférence de Philippe Breton

Mardi 1er juin 2010 à 18h IEA de Nantes, Amphithéâtre Simone Weil, 5 allée Jacques Berque à Nantes

Mardi 1er juin 2010

Question épistémologiques et éthniques posées aux sciences humaines par une recherche sur les exécuteurs et les "refusants" dans le contexte des crimes de masse et des génocides.

 Philippe Breton travaille depuis de nombreuses années dans le champ de l’argumentation et de façon plus générale dans celui de l’anthropologie du convaincre. Il s’est engagé à ce titre dans une recherche sur les motivations des exécuteurs dans le contexte des crimes de masse et des génocides.
Les premiers résultats de ce travail ont été publiés en novembre dernier dans un ouvrage qui a pour titre "Les Refusants. Comment refuse-t-on de devenir un exécuteur ?", aux éditions La découverte.

La question centrale est celle de comprendre comment des hommes a priori "ordinaires" se sont laissés convaincre de devenir des tueurs de masse. Outre les habituelles questions méthodologiques, une telle recherche pose d’innombrables problèmes épistémologiques, compte-tenu de l’irruption permanente des enjeux sociaux et éthiques dans le champ de la recherche. La prédominance de paradigmes qui mettent en avant les théories sur l’autorité, ou encore sur le racisme, est difficile à questionner.

Les polémiques qui ont déjà atteints des chercheurs ayant travaillé sur des sujets proches entament-elles la production scientifique et la réception des travaux sur le sujet ? Telles sont les principales points qui seront abordés dans cette conférence.

 

Philippe Breton, est professeur des universités au Centre universitaire d’enseignement du journalisme, Université de Strasbourg. Il est chargé de mission "Vie démocratique" auprès de la présidence de l’Université de Strasbourg. Il est aussi Directeur éditorial de la revue « Savoir(s) » et Directeur adjoint du Laboratoire CNRS « Cultures et société en Europe ».
Philippe Breton centre ses études sur l’anthropologie de la parole, des techniques de communication et des pratiques de l’argumentation.