Actualités

" />
15 Mars 2011
Conférence

"Entretien avec Tzvetan Todorov autour de son livre "Le siècle des totalitarisme" (Laffont, 2010)" En savoir plus >

 

Mardi 15 mars 2011 à 18h
IEA de Nantes, Amphithéâtre Simone Weil,
5 allée Jacques Berque à Nantes 

Le communisme est la grande religion séculière des temps modernes, celle qui a orienté la marche de l’histoire mondiale pendant cent cinquante ans. Comme les religions traditionnelles, il promet à ses adhérents le salut ; mais il annonce l’avènement de celui-ci sur la terre et non au ciel, dans cette vie et non après la mort. Il répond ainsi à l’attente de millions de personnes plongées dans la détresse due à la pauvreté et à l’injustice, et que ne peuvent plus consoler les promesses des anciennes religions. De proche en proche, c’est l’humanité tour entière qui doit bénéficier des fruits de ce messianisme rouge.
Le fascisme, frère ennemi, se présente d’abord comme un bouclier contre le communisme avant d’attaquer son rival soviétique.
On trouve dans ce volume les principaux écrits qu’a consacrés Tzvetan Todorov au phénomène totalitaire. Il y explore plusieurs de ses aspects : son idéologie, les métamorphoses de la morale dans les camps de concentration, la vie quotidienne aux pays du " socialisme réel", la psychologie des sauveteurs au cours de la Deuxième Guerre mondiale, les formes que prend aujourd’hui la mémoire de ce passé douloureux. L’évocation des grands événements de l’histoire est enrichie par des récits d’épisodes particuliers peu connus, par des portraits d’individus, héros du quotidien, et par des digressions autobiographiques. Pour cette édition, Tzvetan Todorov a rédigé une ample introduction, " Lé totalitarisme entre passé et présent ", qui situe ses recherches les unes par rapport aux autres et les complète par un examen des nouvelles idéologies dominant notre monde, le messianisme démocratique et l’ultralibéralisme.
Ce volume comprend : Face à l’extrême (1991), Une tragédie française (1994), L’Homme dépaysé (1996, extraits) et Mémoire du mal, tentation du bien (2000).

 

 

Né en 1939 à Sofia, en Bulgarie, Tzvetan Todorov habite en France depuis 1963. Sa carrière professionnelle s’est déroulée au CNRS (1968-2005), où il est aujourd’hui Directeur de recherche honoraire. Historien et essayiste, il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, répartis autour de plusieurs centres d’intérêts : les études littéraires (Introduction à la littérature fantastique, 1970 ; La littérature en péril, 2007), l’histoire des idées (Théories du symbole, 1977 ; Nous et les autres, 1989 ; Le jardin imparfait, 1998 ; Eloge de l’individu, 2000 ; Les aventuriers de l’absolu, 2006), la rencontre des cultures (La conquête de l’Amérique, 1984 ; La peur des barbares, 2008), le totalitarisme (Le siècle des totalitarismes, 2010, reprise en un volume de quatre ouvrages précédents). Il a publié également une autobiographie intellectuelle (Devoirs et délices, 2002) et un ensemble d’essais provenant des années 1983-2008 (La signature humaine, 2009). En 2008, son œuvre a été couronnée par le prestigieux prix du Prince des Asturies.