Résidents

Pierre MUSSO

Sciences de la communication, Université de Rennes 2, France - Membre associé

Période de résidence : Octobre 2017 à juin 2018 (résidences précédentes : octobre 2016 à juin 2017, octobre 2015 à juin 2016 et octobre 2014 à juin 2015)

Discipline(s) : Philosophie

Spécialité(s) : Sciences de la communication

Pays : France

Projet de recherche : Les grands textes de la religion industrielle et du management : une anthologie critique

L’Occident (euro-américain) a construit dans sa modernité une « religion industrielle » (Pierre Legendre) accompagnée d’une dogmatique faite de textes, d’images et d’emblèmes célébrant l’efficacité, la technoscience-économie et ses « progrès ». Cette religion de l’Occident a une prétention universelle. Sa dogmatique managériale est portée par les entreprises et les institutions internationales, mais aussi par des courants de pensée.

Son corpus de textes est constitué des bréviaires et doctrines qui théâtralisent l’efficacité et la performance. Il prétend définir des comportements, des règles du croire et du vivre et contribue au dressage des corps et des esprits.

La généalogie des textes du management que Pierre Musso élabore ne se limite pas aux textes classiques, depuis le taylorisme-fordisme, mais en fait une archéologie mettant à jour certains textes et certains moments majeurs depuis les textes de l’Abbé Suger, bâtisseur de la basilique Saint-Denis, ou du pape Alexandre VI, en insistant sur l’apport du XXIe siècle, notamment Saint-Simon, Auguste Comte et le mouvement saint-simonien. Il élabore une anthologie sur une longue période pour mettre à jour les racines profondes de cette normativité managériale, et de faire une analyse critique de ce corpus pour contribuer à une anthropologie de la religion industrielle à l’heure de la numérisation de l’industrie.

Il poursuit ce travail sur les industries du futur et les futurs de l’industrie

 

 

Biographie

Philosophe de formation, Pierre Musso est professeur émérite de sciences de l’information et de la communication à l’Université de Rennes II et à l’École Télécom Paris Tech. Il a été titulaire de la chaire ‘Modélisations des imaginaires, innovation et création’ qu’il avait créée entre ces deux institutions académiques et quatre partenaires industriels mondiaux, Dassault Systèmes, PSA Peugeot-Citroën, Orange et Ubisoft. Il est membre du Centre interdisciplinaire d’analyse des processus humains et sociaux de l’Université Rennes II et membre associé du Laboratoire UMR CNRS 5611 « Littérature, Idéologies, Représentations, XVIIIe-XIXe siècles » à Lyon. Avant d’entrer à l’Université, il a participé ou dirigé des services d’études, de recherches et de prospective dans le secteur des télécommunications notamment au Centre national d’études des télécommunications (CNET), à l’Institut national de l’audiovisuel (INA) et à la Division de l’aménagement du territoire (DATAR). Il a été membre du premier Conseil d’administration de France Télécom. Il a longtemps enseigné au Département de sciences politiques de l’Université Paris Sorbonne où il a soutenu sa thèse d’État sur le « fonctionnement symbolique des télécommunications et la philosophie saint-simonienne ». Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la communication, les territoires, le saint-simonisme, les réseaux et les médias. Il a co-dirigé l’édition critique des Œuvres complètes d’Henri Saint-Simon parue en 2013 aux PUF, dans la collection Quadrige. Il vient de publier La Religion industrielle chez Fayard dans la collection IEA-Poids et mesure du monde.