road_vous_etes_ici
Accueil
>
Sara KUEHN

Huri ISLAMOGLU

Sara KUEHN

Études religieuses, université de Vienne, Autriche

Période de résidence : Octobre à Décembre 2016

Discipline(s) : Histoire des religions, Histoire de l’art

Pays : Allemagne

Projet de recherche : "Élaboration des représentations rituelles dans le mysticisme musulman : le cas de l’Europe du Sud-Est"

Sara Kuehn prête une puissance particulière au symbolisme du soufisme, l’expression mystique de l’islam. De ce fait, elle donne une toute autre dimension à l’interprétation possible du symbolisme. Pour elle, la sémantique des symboles visibles consiste en une science exacte à tout aussi juste titre que la sémantique des symboles verbaux, autrement dit des « mots ». Ce projet de recherche vise à explorer les dimensions visibles et matérielles des croyances soufies d’Europe du sud-est aux époques prémoderne et contemporaine. Il s’attache principalement à éclairer cette piété qui s’affiche ainsi et à analyser son pouvoir transformateur. De la sorte, le projet sera l’occasion d’expliquer un ensemble d’images et de symboles qui, bien qu’importants, demeurent très souvent méconnus. La recherche menée par Sara Kuehn s’articule à l’hypothèse suivante : la culture visuelle et matérielle du soufisme dans les Balkans suppose l’existence d’une sémantique commune, autrement dit d’un « texte » partagé, auxquels se réfèrent les différentes interprétations données quelles que soient leurs dimensions sociales et politiques, formant ainsi, au sens le plus large du terme, une sorte de lingua franca visuelle et matérielle, pratiquée par tous.

Biographie

Formée en histoire de l’art (doctorat en art et archéologie islamique, Université libre de Berlin, 2008) et travaillant depuis plus de vingt ans sur le symbolisme religieux, Sara Kuehn étudie la religion d’un point de vue comparatif et interculturel. Après une double formation en histoire de l’art islamique et de l’Extrême-Orient (licence en art et archéologie de la Chine, du Japon et de la Corée, Université chrétienne internationale de Tokyo (Japon), 1991, et maîtrise en art et archéologie de l’islam, École des études orientales et africaines (SOAS), Université de Londres (Royaume-Unis), 1998), complétée par une carrière au sein de musées, elle s’est spécialisée dans les relations artistiques et religieuses et culturelles entre le monde islamique, l’Asie occidentale et l’Europe et a conduit de nombreuses études de terrain en Asie centrale et dans le sud-est de l’Europe. Avec son livre The Dragon in Medieval East Christian and Islamic Art (préface de Robert Hillenbrand, Brill, Leyde (Pays-Bas), 2011, elle remporte en 2013 le prix mondial du livre de l’année décerné par la République d’Iran. En 2012-2013, elle fut post-doctorante à l’Institut d’Orient de Beyrouth (OIB) de la Fondation Max Weber, à Beyrouth (Liban). Entre 2013 et 2014, elle bénéficia d’une bourse de recherche du Programme des Instituts d’études avancées européens (EURIAS) et des Actions Marie Sklodowska Curie à l’Institut d’études avancées (NEC) de Bucarest (Roumanie). En 2015, elle fut résidente à l’Institut d’études avancées d’Aix-Marseille (AMU-IMéRA), Marseille (France). Ses recherches actuelles portent sur la culture visuelle des religions d’un point de vue interreligieux, sur les cosmographies et les voyages religieux, sur les anges et l’angélologie, sur les migrations et les dimensions interculturelles des objets, sur les idées et les images. Sara Kuehn prépare actuellement son habilitation au Département des études religieuses de l’Université de Vienne

Bibliographie