road_vous_etes_ici
Accueil
>
Giovanna Zapperi

Giovanna Zapperi

Curriculum Vitae Giovanna Zapperi


Giovanna Zapperi est historienne de l’art et docteure de l’EHESS (thèse soutenue en 2005), chercheuse associée au Centre d’Histoire et Théorie des Arts de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, où elle cordonne le groupe de recherche Acegami (Analyse Culturelle et Etudes de genre / Art, mythes, images).
Ses recherches portent sur les avant-gardes européennes des années 1910 et 1920, sur les rapports entre production artistique, culture de masse et technologie, sur les théories féministes dans l’art et sur la différence des sexes et les rapports (post)coloniaux dans l’art contemporain.
Elle a enseigné à l’Université de Tours (2005-2007), à Sciences-po à Paris (en 2009) et, en tant que Rudolf Arnheim Guestprofessor, à l’Université Humboldt de Berlin (en 2007-2008 et 2008-2009).
Entre Février et Juin 2009 elle est chercheuse en résidence l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes.

 

Publications (séléction) :

• « Transatlantic. Marcel Duchamp, Man Ray und die Ästhetik des Exils », in Hannah Baader, Gerhard Wolf (eds.), Das Meer. Der Tausch und die Grenzen der Repräsentation, Florence, Kunsthistorisches Institut - Max-Planck-Institut / Berlin, Diaphanes Verlag, 2009 (à paraître).
• « Vénus mécanique. L’automate féminin à l’époque de sa reproduction technique », Les Cahiers du Musée National d’Art Moderne, n. 107, printemps 2009.
• « Pygmalion révisé », Rue Descartes, n. 64, Mai 2009.
• « Questions d’identité sexuée : l’histoire refoulée de l’art » (avec Anne Creissels), Histoire de l’Art, n. 63, Automne 2008, pp. 155-162.
• « Renée Green. Tactiques de l’Histoire », Multitudes, n. 34, Automne 2008.
• « Histoire de l’art en France et Gender Studies : un mariage contre nature ? », (avec Anne Creissels) Perspective. La revue de l’INHA, n° 4, 2007.
• Narrations post-coloniales, Multitudes, n° 29, été 2007 (coordination du numéro et introduction).
• « Marcel Duchamp’s Tonsure. Towards an alternate masculinity », Oxford Art Journal, 30 / 2, juillet 2007.
• « Rose Sélavy ou la féminité comme spectacle. Marcel Duchamp et la femme américaine », in Stephanie Bung, Margarete Zimmermann, (eds.), Garçonnes à la mode in Paris und Berlin der zwanziger Jahre, Göttingen, Wallstein, 2006, pp. 104-117.