Résidents

Sophie PARDO

Université de Nantes

Période de résidence : Octobre 2021 à juin 2022

Discipline(s) : Microéconomie de l’incertain

Pays : France

Projet de recherche Incertitude scientifique, perception du risque et adaptation

Dans ce projet, Sophie Pardo s’intéressera au rôle du partage de la connaissance et de l’incertitude scientifique dans la perception du changement climatique et des aléas naturels et dans les représentations sociales. Elle étudiera comment une représentation plus explicite de l’incertitude liée aux résultats scientifiques pourrait contribuer à améliorer le partage des représentations, renforcer la compréhension des enjeux et la culture du risque chez les individus et jouer un rôle dans l’acceptabilité de mesures d’adaptation adaptatives et flexibles.

 

Biographie

Après une thèse en économie mathématique soutenue à l’université d’Aix-Marseille en 2002, Sophie Pardo a été recrutée en post-doctorat à l’INRA de Montpellier puis à HEC Montréal. Elle est maîtresse de conférences en économie à l’Université de Nantes depuis octobre 2005, rattachée au laboratoire LEMNA. Depuis janvier 2021, elle est directrice adjointe de la fédération Institut Universitaire Mer et Littoral (IUML, FR CNRS 3473).

Ses travaux de recherche s’inscrivent dans la micro-économie de l’incertain. Elle s’intéresse à la prise de décision dans l’incertain et à la perception des risques. Ses champs d’application concernent la gestion des risques littoraux et marins et l’adaptation aux changements globaux. Elle travaille sur l’adaptation des communes littorales aux risques côtiers (submersion marine en particulier) et sur la vulnérabilité du secteur conchylicole face aux risques sanitaires accentués par le changement climatique. Depuis de nombreuses années, elle mène ces recherches au sein de programmes interdisciplinaires et la mise en œuvre de l’interdisciplinarité est devenue une question centrale dans sa pratique de chercheuse. Elle s’intéresse également à la diffusion de la culture scientifique et technique et s’investit dans des projets Art & Sciences.

 

Bibliographie

♦ GUILLOTREAU P., LE BIHAN V., MORINEAU B., PARDO S. (2021), The vulnerability of shellfish farmers to HAB events: An optimal matching analysis of closure decrees,  Harmful Algae, Volume 101, 101968, DOI :10.1016/j.hal.2020.101968.

♦ GUILLOTREAU P., TROUILLET B., MAHEVAS S., PARDO S. (2020), addressing transdisciplinary and participation issues to cope with rapid changes shifting marine social ecological systems, Marine Policy, Special Section, https://doi.org/10.1016/j.marpol.2020.103929 ,

♦ CREACH A., BASTIDAS-ARTEAGA E., PARDO S., et MERCIER D. (2019), Vulnerability and costs of adaptation strategies for housing subjected to flood risks: application to La Guérinière France, Marine Policy.  DOI: 10.1016/j.marpol.2019.02.010

♦ GUILLOTREAU P., ALLISON E.H., BUNDY A., COOLEY S.R., DEFEO O., LE BIHAN V., PARDO S., PERRY R.I., SANTOPIETRO G., SEKI T. (2017), A comparative appraisal of the resilience of marine social-ecological systems to bivalve mass mortalities, Ecology and Society 22(1) :46.

♦ CREACH A., GUILLOTREAU P., MERCIER D., PARDO S. (2015), The use of a micro-scale index to identify potential death risk areas due to sea-flood surges: lessons from Storm Xynthia on the French Atlantic coast, Natural Hazards, DOI: 10.1007/s11069-015-1669-y