Cristóbal JACOME-MORENO

Histoire de l’art, Chercheur indépendant

Période de résidence : Octobre 2021 à juin 2022

Discipline(s) : Histoire de l’art

Pays : Mexique

Projet de recherche : Le Mexique monumental : Archéologie, paysage et architecture

Au début des années 40, Mexico est entrée dans une ère d’expansion urbaine sans précédent. Au cours de cette période, connue sous le nom de « miracle mexicain », l’État et les investisseurs privés ont financé des constructions modernistes massives telles que des lotissements, des banlieues d’élite, un campus universitaire, des immeubles de bureaux, des marchés et des hôpitaux dans le but de construire une société moderne. Alors que la ville change radicalement d’échelle, les architectes, les artistes et les développeurs se sont appropriés de nouveaux territoires pour leurs conceptions modernistes. Le projet de Cristóbal Jácome-Moreno se concentre sur les projets architecturaux urbains construits entre 1940 et 1952 à El Pedregal, une immense région volcanique résultant de l’éruption du volcan Xitle (245-315 apr. J.C.) située dans ce qui est maintenant le sud de Mexico. À savoir, ces projets sont le musée archéologique de Diego Rivera « Anahuacalli » (1940-1957) et la gigantesque ville universitaire qui héberge l’université nationale (1949-1952). Le boom du milieu du siècle de Mexico a été marqué de manière significative par ces structures modernes monumentales construites dans un paysage dramatique unique. Pour son analyse, Cristóbal Jácome-Moreno propose de repartir du matériau, des pierres anciennes, pour avancer la thèse selon laquelle ce matériau archaïque était essentiel pour réélaborer la notion d’espace national ainsi que pour examiner le caractère distinctif des œuvres d’El Pedregal.

Biographie

Cristóbal Jácome-Moreno est historien de l’art et commissaire d’exposition spécialisé dans l’art et l’architecture des Amériques dans une perspective transnationale et interdisciplinaire. En 2019, il a obtenu son doctorat en histoire de l’art de l’Université du Texas à Austin. Les principaux domaines d’intérêt de Cristóbal sont les cultures urbaines latino-américaines, les questions de construction d’une nation, les processus de modernisation et les politiques du patrimoine. Il travaille actuellement sur un manuscrit de livre qui examine la présence de l’esthétique précolombienne dans l’architecture mexicaine du milieu du siècle. Ses autres projets de recherche portent sur : la photographie architecturale, les monuments et la mémoire, et l’esthétique du photomontage.

Bibliographie

♦ JACOME-MORENO, Cristóbal. “The Resurgence of the Ancient Past: Mexico City in the Age of Modern Technologies,” in Maristella Casciato and Idurre Alonso eds. The Metropolis in Latin America 1830-1930. Los Angeles: Getty Research Institute (Summer 2021), 195-211.

♦ JACOME-MORENO, Cristóbal. “Cohesión y Persuasión: El VIII Congreso Panamericano de Arquitectos en México como Plataforma Política,” Latin American and LatinX Visual Culture, University of California Los Angeles, No. 4, (Spring 2020): 101-114.

♦ JACOME-MORENO, Cristóbal. “Pablo López Luz: Revisitando los Terrenos de las Civilizaciones ‘Arcaicas’.” Pablo López Luz: Piedra Volcánica. Mexico City: Toluca Editions, 2019, 7-11. 

♦ JACOME-MORENO, Cristóbal. Ida Rodríguez Prampolini: La Crítica de Arte en el Siglo XX, Universidad Nacional Autónoma de México, 2016, 777 p. 

♦ JACOME-MORENO, Cristóbal. “Kati Horna, Mathias Goeritz, and the Architectural Photography,” Told and Untold: Kati Horna and the Illustrated Press. New York: Americas Society, 2016., 91-103.