Résidents

Kazumichi HASHIMOTO

Université de Waseda, Japon

Période de résidence : Octobre 2021 à juin 2022

Discipline(s) : Epistémologie

Pays : Japon

Projet de recherche : Des abeilles au bétail : les animaux sociaux dans l’histoire des pensées occidentales

Les sociétés humaines sont souvent comparées aux groupes d’animaux dans de nombreuses cultures et, en Occident, ce sont les abeilles, admirées pour leurs conduites altruistes, qui ont joué un rôle privilégié en tant que représentation d’une telle société. Or, dans les temps modernes, ce type de représentation animale décline. Une séparation stricte a été établie entre les humains et les animaux, ces derniers placés du côté des « choses » par les individus égaux entre eux dans leur statut de propriétaires. L’idéal de la société cesse d’être professé en vocabulaire animalier. À la fin du XIXe siècle, cependant, les discussions sur le darwinisme social ou sur la génétique retrouvent les groupes d’animaux comme origine de la société humaine. En repositionnant ces discussions dans la généalogie liée aux abeilles d’une époque antérieure, cette étude montre le changement décisif de la représentation de la société à la fin du XIXe siècle : ce ne sont plus les « individus », mais le « bétail », qui composent la société humaine.

 

Biographie

Kazumichi Hashimoto est né en 1974 à Tokyo. Après avoir fini son mémoire de DEA au Centre François Viète d’épistémologie et d’histoire des sciences et des techniques de l’Université de Nantes, il a déposé sa thèse de doctorat portant sur l’histoire du système de l’identification humaine par les empreintes digitales, à l’Université de Tokyo en 2010. Cette thèse a abouti à sa première publication, toujours en 2010, intitulé Shimon-ron (Traité sur les empreintes digitales). Il enseigne à la faculté des lettres, des arts et des sciences de l’Université Waseda de Tokyo, d’abord comme maître de conférences depuis 2012, puis comme professeur depuis 2017. Il a traduit nombreux ouvrages français en japonais, dont Homo Juridicus d’Alain Supiot (co-traduit avec Sayaka Dake) et Images malgré tout de Georges Didi-Huberman.

 

Bibliographie

♦ Kazumichi Hashimoto, “An Unfaithful Trace: A History of “Life-size” Photography,” Bilder als Denkformen : Bildwissenschaftliche Dialoge zwischen Japan und Deutschland, Berlin, De Gruyter, 2020.

♦ Alain Supiot, L’esprit de Philadelphie, (Tranlated by Kazumichi Hashimoto into Japanese), Tokyo, Keiso-shobo, 2019.

♦ Kazumichi Hashimoto (ed.), Tasha to shiteno Canibalism (Canibalism as the Other), Tokyo, Suiseisha, 2019.

♦ Kazumichi Hashimoto, « “Debunking”, ou le nouvel enjeu de la retouche photographique à l’ère numérique, Rilals Journal, 2017, pp. 416-422.

♦ Kazumichi Hashimoto, Shimon Ron (Study for the Fingerprints), Tokyo, Seidosha, 2010.