Résidents

Raffaele CARBONE

Théorie critique, pensée décoloniale et généalogie de la modernité.

Période de résidence : Janvier 2023 à juin 2023

Discipline(s) : Philosophie

Pays : Italie

Projet de recherche : Théorie critique, pensée décoloniale et généalogie de la modernité.

Au cours des deux premières décennies du nouveau siècle, de nombreux chercheurs se sont penchés sur le projet d’une Théorie critique de la société élaboré par Horkheimer (1895-1973) et ses collègues de l’Institut für Sozialforschung à Francfort-sur-le-Main. Ils ont essayé de reformuler et de renouveler ce corpus théorique en fonction des exigences de notre époque. Les débats contemporains nous amènent à repenser systématiquement le projet initial de la Théorie Critique et – à cause de son mouvement constant et de son lien à l’expérience – à la mettre à l’épreuve des défis spécifiques de notre temps. C’est dans cette optique que nous voudrions reconstruire le projet horkheimerien des années 30 et 40, l’examiner dans une perspective historico-philologique et faire face aux objections qui lui ont été adressées par les penseurs décoloniaux. Force est alors de se demander : dans quel sens une perspective décoloniale exigerait-elle que le travail des penseurs européens en général, et des théoriciens critiques de la première génération en particulier, soit substitué, complété ou transformé par des perspectives non-européennes ? Laquelle de ces alternatives serait-t-elle la plus appropriée pour repenser d’une manière non-eurocentrique la critique féroce de la modernité et de la rationalité développée par Horkheimer et ses collègues ?

Biographie

Raffaele Carbone est enseignant-chercheur en histoire de la philosophie au « Dipartimento di Studi Umanistici » de l’Université Federico II de Naples et directeur de programme au Collège International de Philosophie à Paris. Il a dirigé le projet « Modern Philosophy and Critical Theory in the Early Frankfurt School » (2019-2021) à l’Université Federico II de Naples. Il a été « fellow » à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (grâce à une bourse de recherche de la Mairie de Paris), professeur adjoint à l’Université Paul Valéry-Montpellier 3 et chercheur invité au Collegium de Lyon, au Centre Marc Bloch de Berlin et à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (Paris). Ses recherches portent sur la philosophie moderne (Montaigne, Malebranche, Spinoza), sur la réception des penseurs modernes au 20e siècle et sur la première École de Francfort (notamment Horkheimer).

Bibliographie

• “Formes de vie et dynamique historique chez Max Horkheimer”, in Archives de Philosophie, Special issue directed by Estelle Ferrarese, Vol. 85, No. 2, 2022, pp. 45-60.

• “L’âge bourgeois et la philosophie moderne: Horkheimer lecteur de Descartes et Spinoza”, in Lectures contemporaines de la philosophie moderne, edited by Éric Marquer and Paul Rateau, Paris: Publications de la Sorbonne, 2022, p. 41-60.

• Modernità e critica/Modernity and Critique/Modernité et critique, edited by Raffaele Carbone, Naples: La Città del Sole, “Crisis and Critique” Series, 2022.

 • “Critique of Forms of Life and Critique of Modernity: From Jaeggi to Horkheimer”, in Modernità e critica/Modernity and Critique/Modernité et critique, edited by Raffaele Carbone, Naples: La Città del Sole, “Crisis and Critique” Series, 2022, p. 435-459.