Modèles mathématiques et prévisions: leurs usages et abus dans les sciences humaines et les sciences de la nature

Colloque organisé par Giuseppe Longo, membre associé à l’institut d’études avancées de Nantes

Institut d’études avancées de Nantes


Mercredi 15 février et jeudi 16 février

L’histoire des mathématiques nous révèle une interaction très féconde avec la physique : en particulier, bien des concepts et structures mathématiques sont dérivés de cette très riche friction avec le monde de l’inerte. Suivant un usage de plus en plus répandu, certains de ces outils mathématiques ont été transférés vers d’autres disciplines, comme l’économie ou les sciences sociales, avec de effets graves de détournement du savoir et des pratiques humaines.

L’informatique aussi, née d’un débat profond à l’intérieur des fondements des mathématiques, nous a donné des outils remarquables de connaissance et d’interaction. Mais ses notions techniques ont été ultérieurement projetées sur la nature, biologique et humaine, nous proposant des images fantastiques, voire dangereuses, du vivant et de l’homme.

Des chercheurs avec une expérience scientifique des outils en question développeront une réflexion critique sur leurs usages et leurs dérives. Une analyse précise de l’interprétation et du sens qui constituaient le cadre de leur invention permettra aussi de mettre en évidence les lacunes ou l’absurdité des hypothèses qui gouvernent certains de ces applications hors contexte.

Ce colloque fait partie du projet :

"Lois des dieux, des hommes et de la nature" dirigé par G. Longo à l’IEA - Nantes

 

Inscription au Colloque

https://www.iea-nantes.fr/fr/inscription-colloque/

Pour participer à ce colloque merci de remplir le formulaire en cliquant sur le lien suivant :

https://www.iea-nantes.fr/fr/inscription-colloque/

Programme

                                                       Mercredi 15 février

 

> 10h Introduction au Colloque : Samuel Jubé,directeur IEA de Nantes et Giuseppe Longo, membre associé de l’IEA de Nantes.

> 10h 15 Joseph Sifakis (informaticien, Verimag, Grenoble, Turing Award 2007)

Sur la nature du calcul

> 11h 30 Nicolas Bouleau (mathématicien, Ecole des Ponts Paris-Tech)

Dieu avait-il prévu la biologie de synthèse ? Combinatoire, providence, interprétation.

 

                                          Déjeuner (réservé aux intervenants du colloque)

 

> 14h 30 Angelo Vulpiani (physicien, Université de Rome I)

Levels of reality: the lesson of weather forecasting, since Richardson and von Neumann

> 15h 45 Alessandro Sarti (mathématicien, CNRS – EHESS, Paris)

L’intelligence peut-elle être artificielle ? Sur le discours autour des systèmes intelligents, entre apprentissage automatique, big data et cerveau augmenté.

>17h Discussion

 

 

                                                    Jeudi 16 février

 

> 9h 00 Maël Montévil (mathématicien, IHPST, CNRS et Université Paris I)

Critique de la raison physico-mathématique en biologie : comment comprendre la morphogénèse chez le vivant?

> 14h 30 Sergio Chibbaro (physicien, Université Paris VII)

The myth of scientific finance and Big Data. A statistical-physics perspective

 

                                                                        Pause

 

 > 11h 30 Giuseppe Longo (mathématicien, CNRS-Ens, Paris et Département de biologie, Université de Tufts, Boston)

L’importance des résultats négatifs … pour des théories solides. Les théories floues de l’information biologique : le cas du cancer

 

 Une discussion générale pourra avoir lieu à 14h30 avec les participants intéressés.