Actualités

Publication de The Coolie’s Great War. Indian Labour in a Global Conflict, 1914–1921, par Radhika Singha, résidente IEA 2015-2016 et professeur à la Jawaharlal Nehru University, New Delhi (Inde)
2 septembre 2020
Publication

Publication de The Coolie’s Great War. Indian Labour in a Global Conflict, 1914–1921, par Radhika Singha, résidente IEA 2015-2016 et professeur à la Jawaharlal Nehru University, New Delhi (Inde)

Bien que restés largement invisibles dans l’histoire de la Première Guerre mondiale, plus de 550 000 hommes dans les rangs de l’armée indienne étaient des non-combattants. Allant des porteurs, débardeurs et ouvriers du bâtiment du corps d’armée des Coolies à ceux qui maintenaient les lignes de ravitaillement et retiraient les blessés du champ de bataille, Radhika Singha retrace l’histoire de ces militaires dont l’engagement dans la guerre n’est pas reconnu.

Les régimes de travail bâtis sur le dos de ces "coolies" ont soutenu l’infrastructure militaire de l’empire ; leur déploiement sur la scène internationale s’est plié aux exigences de la guerre mondiale. Considérés comme subordonnés sur le plan racial et assignés à des castes "non martiales", ils ont lutté contre leur statut, en utilisant le besoin des puissances belligérantes en main-d’œuvre comme un levier pour remettre en question les hiérarchies militaires traditionnelles et les différences de salaires.

Le livre considère le conflit mondial à travers le prisme de la main-d’œuvre indienne, en construisant une géographie particulière de la guerre – allant des zones tribales et prisons coloniales, au-delà des frontières de l’Inde, aux fronts de bataille en France et en Mésopotamie.

(Descriptif des éditions Hurst)

Plus d’information ici.