Actualités

Parution en français du livre de Gandhi
28 Octobre 2014
Publication

Parution en français du livre de Gandhi "Hind Swaraj, l’émancipation à l’indienne", dans l’édition établie par Suresh Sharma et Tridip Suhrud

Traduction du goujarati, de l’anglais et du hindi (Inde) par Annie Montaut. Préface de Charles Malamoud. Introduction par Suresh Sharma.

En 2010, Suresh Sharma, ancien Membre Associé de l’IEA de Nantes, et Tridip Suhrud publaient chez Orient Blackswan (Delhi) une édition critique du texte Hind Swaraj écrit par Gandhi en 1909. Cet ouvrage reprenait le texte original en langue goujarati, ainsi que la première traduction anglaise faite en 1910, et complétait ces premières versions d’une traduction en langue hindi et de notes portant sur les concepts et sur les traductions.

La version française de cet ouvrage, traduite par Annie Montaut, Membre du Conseil Scientifique de l’IEA de Nantes, paraît aujourd’hui dans la collection "Poids et Mesure du Monde" chez Fayard. Cette édition est augmentée d’une préface de Charles Malamoud et d’une introduction de Suresh Sharma.

 

> retrouvez l’ouvrage sur le site des éditions Fayard

> en savoir plus sur la collection "Poids et Mesures du Monde"

 

Résumé de l’ouvrage:

« La civilisation moderne, européenne autant qu’anglaise, n’a de civilisation que le nom. C’est une civilisation qui décivilise, une réforme qui déforme. » Tel est le jugement que porte Gandhi sur la société du progrès technologique, une société qui a fait le choix du machinisme, de la passion de l’argent et du pouvoir, et qui méprise l’artisanat, la spiritualité et tout ce qui n’est pas "scientifique". Une civilisation qui détruit toutes les autres civilisations, à commencer par l’indienne, millénaire, qui conçoit autrement la relation de l’homme à l’univers naturel et spirituel.
En 1909, alors âgé de quarante ans, Gandhi formule la première critique de la modernité qui émane du monde non occidental. Elle fonde sa philosophie de la vérité, de l’humilité et de la non-violence. Elle met en garde la classe d’Indiens éduqués à l’anglaise qui imaginent sortir de la colonisation britannique et regagner l’indépendance de l’Inde par des voies politique ou violente empruntées au colonisateur. Est-ce ainsi que l’Inde peut se libérer ? C’est la question que pose son premier livre Hind Swaraj, matrice de sa pensée, auquel Gandhi ne cessera de revenir tout au long de sa vie.
Sa réfutation de la modernité fut jugée subversive par les autorités britanniques, qui interdirent le manuscrit à Bombay en 1910, et incomprise de son temps par les nationalistes indiens. Toujours dérangeant, son livre reste un brûlot en ce début de XXIe siècle, dans le contexte de la mondialisation. Un siècle après sa parution, il est donné pour la première fois à lire en français.