Actualités

Parution de
6 mars 2019
Publication

Parution de "Le temps de l’État-Entreprise. Berlusconi, Trump, Macron" par Pierre Musso

"Le temps de l’État-Entreprise. Berlusconi, Trump, Macron", par Pierre Musso, membre du Conseil Scientifique de l’Institut d’études avancées de Nantes, parait aujourd’hui en librairie, aux éditions Fayard.
 
Nous assistons à la montée en puissance de la grande Entreprise, rivale de l’Etat, depuis plusieurs siècles. Cette fois, elle semble en mesure de rivaliser avec sa puissance et d’opérer un basculement en sa faveur. Sans cette «  grille de lecture  », il est impossible de comprendre la «  crise du politique  » qui s’étire maintenant depuis plusieurs décennies et de comprendre les dernières évolutions locales aux Etats-Unis et en Europe dont sont symptomatiques les présidences de Donald Trump et Emmanuel Macron, et la résurgence de Silvio Berlusconi, entre autres.
 
Personnages ayant surgi comme par effraction à la présidence de leur pays, perçus comme des « politiques » improbables, Berlusconi, Trump et Macron ont été bien rapidement étiquetés
« populistes », « élitistes », « néo-libéraux ». Si ces trois figures, pourtant en phase avec l’époque, restent incompréhensibles, c’est qu’ils méritent que l’on formule d’autres hypothèses d’interprétation du phénomène qu’ils représentent.
Berlusconi, Trump et Macron, antipolitiques en politique, sont des figures pionnières de l’État-Entreprise. Cette institution double se manifeste et apparaît aujourd’hui, tandis que l’État est plus affaibli que jamais, et à sa suite la politique et le système de la représentation. L’Entreprise, en premier lieu la grande Entreprise (big corporation), triomphe. Elle est à l’apogée de sa puissance.
Ce livre met en perspective, sur la longue durée, la mutation profonde du politique en Occident et donne à voir ce qui se joue à l’arrière-plan, entre l’État (institution de la religion du politique) et l’Entreprise (institution de la religion industrielle) : un lent processus de neutralisation de l’État qui s’accélère depuis la fin du xxe siècle et semble tendre à son démantèlement, au profit de l’Entreprise… À tout le moins assistons-nous à un transfert d’hégémonie.
Le temps de l’État-Entreprise advient, temps de la mutation du pouvoir et du rapport de force entre les deux institutions désormais hybridées.

Pierre Musso, philosophe de formation, docteur d’État en science politique, est professeur des universités, membre du Conseil Scientifique de l’Institut d’études avancées de Nantes. Spécialiste de Saint-Simon, il a co-dirigé l’édition critique des OEuvres complètes d’Henri Saint-Simon (PUF, 2013). Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages sur la philosophie des réseaux, la politique et l’imaginaire industriel, dont le dernier paru est La Religion industrielle (Fayard-IEA, 2017).
 
Plus d’informations sur le site des éditions Fayard.