Actualités

« Long liv kastom! »
« Vive la coutume! »
La crise financière globale et pourquoi « les pauvres » de la Mélanésie (Pacifique de l’Ouest) sont parmi les moins touchés
Conférence de Kirk Huffman
5 Janvier 2010
Conférence

« Long liv kastom! » « Vive la coutume! » La crise financière globale et pourquoi « les pauvres » de la Mélanésie (Pacifique de l’Ouest) sont parmi les moins touchés Conférence de Kirk Huffman

Mardi 5 janvier à 18h Amphithéâtre Simone Weil, 5 allée Jacques Berque à Nantes

Le Vanuatu vient de célébrer, au mois de novembre, son troisième Festival National des Arts sous le thème « Diversité culturelle pour une économie équitable ». Cette semaine de rituels traditionnels, qui a attiré dans la capitale de nombreux groupes représentant une quarantaine de langues et cultures traditionnelles, n’avait aucun objectif touristique ou mercantile. Le but était « seulement » de promouvoir les richesses des cultures traditionnelles du pays et de montrer « aux pauvres » de la capitale que, au fond, « la culture » n’a besoin ni d’argent ni « d’aide au développement ».

Comme en Papouasie Nouvelle-Guinée et dans les îles Salomon, la majorité (80%) de la population du Vanuatu vit dans des régions rurales, et suit un mode de vie traditionnel, se nourrissant en général de denrées qu’elle a cultivées, chassées, cueillies ou péchées elle-même.Ces formes de vie traditionnelle, très peu en contact avec les réseaux économiques et la monnaie « moderne », les ont bien protégés des dégâts causés par la crise financière mondiale, une situation presque complètement ignorée par les économistes.

Comme les populations de la Mélanésie possèdent un quart de toutes les langues et cultures du monde, leurs modes de vie et de pensée ne sont pas celles d’une minorité, et leurs voix méritent bien d’être écoutées par un monde extérieur obsédé par le matérialisme et régi par des théories économiques erronées.