Actualités

Les mardis de l’IEAoLU : conférence d’Isabelle Stengers
15 mai 2018
Conférence

Les mardis de l’IEAoLU : conférence d’Isabelle Stengers

Mardi 15 mai à 18 heures au Lieu Unique à Nantes (entrée libre)

Le cycle des conférences de l’IEAoLU se terminera avec Isabelle Stengers que nous recevrons en mai pour discuter des questions posées par l’ouvrage "Une autre science est possible. Un manifeste pour un ralentissement des sciences".

"Qu’une autre science soit possible doit être entendu à la manière d’un cri, non d’une affirmation relevant d’un savoir de type scientifique. Il s’agit, et ce sera l’enjeu de cet exposé, d’un cri qui engage la pensée et l’imagination en un moment où se trouve mis en crise l’ensemble des raisons de faire confiance en l’avenir. Pour les chercheurs, l’attitude normale aujourd’hui est de tenter de défendre la recherche contre ce qui la corrompt, contre ce qui menace l’avancée des connaissances qui justifie leurs pratiques. Mais n’est-ce pas cette idée d’avancée qu’il faut oser mettre en problème, collectivement, c’est-à-dire politiquement, afin de transmettre à nos enfants, et aux enfants de nos enfants des savoirs dignes de les aider à vivre dans les ruines ?" Isabelle Stengers.

Isabelle Stengers est professeure de l’Université de Bruxelles. Ses travaux ont d’abord porté sur le problème de la physique confrontée aux problèmes du temps et de l’irréversibilité, (avec I. Prigogine La nouvelle alliance, et Entre le temps et l’éternité), puis sur la question des sciences (L’invention des sciences modernes, et Histoire de la chimie, écrit avec B.Bensaude-Vincent). Elle développe aujourd’hui une perspective constructiviste et spéculative tant dans les questions scientifiques (Cosmopolitiques, L’hypnose en magie et science, La Vierge et le neutrino, Une autre science est possible !) que philosophiques (Penser avec Whitehead) et politiques (La sorcellerie capitaliste, écrit avec Philippe Pignarre, Au Temps des Catastrophes, et, avec Vinciane Despret, Les faiseuses d’histoires. Que font les femmes à la pensée ?). Son dernier livre, Civiliser la modernité ? Whitehead et les ruminations du sens commun, tente, avec l’aide de Whitehead et de Donna Haraway, d’apprendre ce que demandent vivre et penser dans un monde devenu intrinsèquement problématique.