Actualités

3 Septembre 2012
Publication

"Le royaume de cette terre" par Hoda Barakat, résidente à l’IEA en 2010-2011

Traduit par Antoine Jockey Roman écrit lors de la résidence de l’écrivaine à l’IEA de Nantes de novembre 2010 à avril 2011 Actes Sud, 2012

"Dans un village maronite irréductible du Nord-Liban replié sur lui-même, sur ses traditions ancestrales et son identité propre - qu’il brandit fièrement contre les "autres", tous les autres, y compris les villages avoisinants qui partagent pourtant la même foi religieuse -, un homme meurt un jour dans une tempête de neige et il est dévoré par les hyènes. Son frère s’empare de ses biens au détriment de ses enfants, Salma et Tannous. Le roman suit pas à pas la lutte acharnée qu’ils vont devoir mener, chacun à leur manière, pour assurer leur survie et celle de leurs proches dans un monde hostile, et qui plus est, en pleine mutation. De l’époque du Mandat français à 1975, quand éclate la guerre civile, Hoda Barakat restitue près de soixante-dix ans d’histoire locale, multipliant les angles d’approche, reproduisant les incantations religieuses, les chants guerriers et le franc-parler des habitants, scrutant à travers les destins croisés de ses personnages les métamorphoses du lieu sous l’effet d’une "modernité" à la fois désirée et redoutée. L’émigration bouleverse les structures familiales traditionnelles, le tourisme modifie le paysage de fond en comble, introduit de nouveaux modes de vie et de nouvelles valeurs. Reste pourtant, ici comme ailleurs, le souvenir lancinant d’une solitude que rien, ni dans la guerre ni dans la paix, ne semble pouvoir dissiper."

Née à Beyrouth, Hoda Barakat vit à Paris depuis 1989. Elle est l’auteur de quatre romans, tous publiés en France par Actes Sud : La Pierre du rire (1996), Les Illuminés (1999), Le Laboureur des eaux (2001 ; Babel n° 606) et Mon maître, mon amour (2007). Elle a aussi publié deux pièces de théâtre et un recueil de chroniques.