#IDÉES DÉBATS : mardi 13/12
13 décembre 2022
Nouvelle

#IDÉES DÉBATS : mardi 13/12

 

Pourquoi l’urgence de la crise climatique et écologique se heurte-t-elle à notre inaction ?
La réponse se trouve dans la logique qui structure les philosophies politiques héritées des Lumières et qui sont encore les nôtres aujourd’hui. Or, comprendre pourquoi les idéologies du passé ne peuvent répondre aux enjeux du présent permet de dessiner les contours d’une voie à prendre. Voilà ce que propose le Convivialisme, produit de la coopération de centaines d’intellectuels engagés de plus de 30 pays.

 Le mardi 13 décembre à 18h au lieu unique.


"Second manifest convivialiste - pour un monde post-néolibéral", Internationale convivialiste, editions Actes Sud.

Rien n’est plus urgent que d’élaborer une pensée et une intelligibilité du monde alternatives à celles que le néolibéralisme a su imposer à toute la planète. Et c’est d’une philosophie politique (au sens large du terme) que nous avons besoin, mais qui ne pourra pas consister en un simple retour au socialisme, au communisme, à l’anarchisme  ou au libéralisme classiques ; ni résulter de la simple addition des analyses développées par tel ou tel philosophe, économiste, sociologue, aussi juste soient-elles. Parce qu’il ne suffira pas que ces analyses soient justes. Si elles le sont, encore faudra-t-il qu’elles soient largement crues et partagées, et si possible à l’échelle du monde.

Il est grand temps d’esquisser une avancée collective décisive dans le champ des idées Tel est le pari de ce manifeste, résultat d’un travail qui réunit des intellectuels, mais aussi des activistes, des écrivains et des artistes, quelques 300 personnalistes de 33 pays différents qui ont toutes accepté de privilégier les idées qu’elles partagent. Sans trop forcer le trait, on pourrait dire que ce Second manifeste convivialiste est le manifeste d’une Internationale informelle naissante. Une internationale qui ne demande qu’à s’étendre pour devenir l’affaire de tous.

François Gauthier, membre fondateur du Convivialisme et professeur de Sciences des religions à l’Université de Fribourg en Suisse. Il est résident à l’Institut d’études avancées de Nantes en 2022-2023.