Actualités

25 Juin 2018
Conférence

De quoi l’esclavage est-il le nom ?

Les vidéos des conférences en ligne !

Retrouvez les vidéos des conférences de l’université d’été en ligne ici, ou sur notre compte you tube, sur canal-u ou encore sur la web tv de l’université !

 

De quoi l’esclavage est-il le nom ?

En partenariat avec l’université de Nantes et la Casa de Velazquez se déroulera au Château du 25 au 28 juin et interrogera l’usage qui a été fait à travers le temps, en fonction des lieux et des contextes, du mot "esclavage" autour des spécialistes des mondes africain, américain et européen en résidence à l’IEA de Nantes.

Dans le cadre de la « saison décoloniale », organisée au Musée d’histoire de Nantes du 28 avril à novembre 2018 et en partenariat avec les projets de recherche STARACO et SLAFNET et l’USR CIRESC, cette manifestation clôture le programme de recherche pluriannuel PRALT (PRAtiques de l’ALTérité). Elle s’organise autour de conférences grand public et de 4 ateliers thématiques pendant lesquels 20 jeunes chercheurs présenteront leurs recherches. Cet événement est l’occasion pour des spécialistes des mondes africains, américains et européens, en résidence à l’Institut d’études avancées de Nantes ou spécialement conviés à cette occasion, de réfléchir ensemble à la possibilité d’une autre histoire coloniale de la ville de Nantes.

Le mot « esclavage » montre aujourd’hui ses limites pour définir une réalité que l’on tend à définir comme universelle. La violence de la grande traite atlantique est un acte fondateur de l’esclavage dit moderne ; elle ne suffit pourtant pas à expliquer ce que fut et ce qu’est un esclave. Les recherches conduites depuis les années 1970 sur la traite et sur l’esclavage atlantiques ont entériné la figure de l’esclave marchandise, d’un esclave réduit au statut de victime passive d’un système esclavagiste capitaliste. La colonisation et le capitalisme atlantique ont constitué un temps particulier dans la construction de la figure du nègre, comme figure de l’homme aliéné et déshumanisé. Pourtant les expériences multiples des esclaves, les relations économiques et sociales complexes qui ont pu se nouer entre un maître et un esclave, la capacité de l’esclave à convoquer le droit pour assurer sa défense dans les régimes esclavagistes ou dans les sociétés à esclaves, à s’affranchir, à s’assurer une autonomie culturelle et économique montrent que l’esclavage ne peut être réduit à un modèle théorique. Il peut être expliqué par les modes de fonctionnement et de penser des sociétés passées ; des formes d’esclavage ont pu aussi être recréées dans le cadre de nouveaux systèmes économiques et sociaux, d’autres ont pu être oubliées ou ignorées. En Afrique, aux Amériques, en Europe comme au Maghreb ou au Proche-Orient, nombre d’esclaves ont été intégrés dans les sociétés tout en demeurant porteurs d’une condition d’incertitude : on pouvait à tout moment les ramener à leurs statuts, à leurs conditions, à leurs origines, à leur race. Cette condition d’incertitude était inscrite dans le fonctionnement des sociétés et des rapports humains, dans les représentations que l’on pouvait localement se faire de l’esclavage et de la liberté. Esclavage et liberté : ces deux notions n’ont eu cesse à travers le temps de se construire l’une avec l’autre, l’une contre l’autre.

Cette université d’été a ainsi pour ambition d’interroger l’usage qui a été fait à travers le temps et en fonction des lieux du mot « esclavage ». À bien des égards le terme esclavage apparaît aujourd’hui comme la catégorie la moins appropriée pour qualifier des situations, des pratiques et des représentations qui traversent les siècles, s’inscrivent dans la densité des terrains, des espaces et des tissus sociaux. Dans quelle mesure une lecture de l’esclavage à l’échelle, mais caractérisée par le refus du récit de la modernité occidentale, une relecture des sources coloniales et orales peuvent-elles offrir de nouvelles possibilités pour écrire une autre histoire, qui serait soucieuse de la singularité des expériences et des contextes ? Sous quelles conditions et selon quelles modalités la relocalisation de l’esclavage et de ces questionnements ouvrent-elles de nouvelles perspectives heuristiques ?

 

 Programme du colloque ci dessous ( ou à télécharger ici à gauche) :

 


Lundi 25 Juin


 

17h-20h : Ouverture, Tour du Fer à cheval, 1er étage

Bertrand GUILLET- Directeur du Musée d’histoire de Nantes

Krystel GUALDÉ – Directrice scientifique du Musée d’histoire de Nantes

Michel BERTRAND - Directeur de la Casa de Velázquez

Samuel JUBÉ -  Directeur de l’Institut d’études avancées de Nantes

Eric SCHNAKENBOURG -  Directeur du Centre de recherches en histoire atlantique et internationale (CRHIA)

 

Introduction

António de ALMEIDA MENDES - Université de Nantes / Institut d’études avancées de Nantes

Conférences inaugurales

Catherine COQUERY-VIDROVITCH - Université Paris Diderot - "Les routes de l’esclavage"

Ibrahima THIOUB - Université Cheick Anta Diop (Sénégal) / Institut d’études avancées de Nantes) / Projet européen SLAFNET - "Identités chromatiques en Afrique : histoires, héritages et actualité"

 


Mardi 26 Juin


 

9H30-12H30 : Atelier 1 

Traite et esclavage : diversité des formes et des significations, de l’évidence à l’« incertitude »

Adjé Séverin ANGOUA - Université Felix Houphouet-Boigny, Côte D’Ivoire - "Mise en gage et esclavage chez les Akan de la Côte de l’Or (XVIIe et XVIIIe siècles)"

Sara BARRIOS DÍAZ - Universidad de la Laguna - "Domestic Slavery and Atlantic Trade. (Tenerife, XVIII century)"

Cândido Eugênio DOMINGUES DE SOUZA - Universidade Nova de Lisboa - "Um comércio de grosso trato: traficantes de escravos, poder e riqueza na Bahia (século XVIII)"

Michele BOSCO - École des hautes études en sciences sociales, Paris - "Esclaves et rédempteurs. Le rachat de captifs en Médi­terranée entre charité et raison d’Etat (XVIIIe siècle)"

Bruno POMARA - Universitat de València -  "The "Moriscos affair" around Western Mediterranean.Between slavery and freedom (1609-1650)"

Gildas BI KAKOU – Université de Nantes - "La représentation de l’esclavage sur le rivage des Quaqua et dans son hinterland (XVIIIe-XIXe siècle)"

Citlalli DOMINGUEZ DOMINGUEZ - Université Paris - Sorbonne - "Réseaux sociaux, économiques et familiaux des noirs et mulâtres libres dans la ville de Veracruz, Mexique (1570-1650)"

Discutants : Yaovi AKAKPO, Krystel GUALDÉ, Suleiman MOMURAD Gerd SPITTLER et  Ibrahima THIOUB

  


Mercredi 27 JUIN


 

9H30-12H30: Atelier 2 

Abolitionnisme et liberté. Etre libre. Diversité des modalités et des statuts, le poids du passé et la notion de stigmates

 Giulia BONAZZA - European University Institute - "Abolitionism and the moments (or degrees) of coercion of slaves and captives in Italian States (1750-1850)"

Ruth ÁLVAREZ LONDOÑO - Universitat de Barcelona - "Las poblaciones negras del Darién en el siglo XVIII. Sus rastros en las expediciones y en los informes"

Juliana FARIAS - Universidade de Lisboa - "Entre signares et nharas : genre, esclavage et liberté en Sénégambie (1750-1880)"

Giacomo GHEDINI - Università di Bologna - "L’affaire des « Moretti », jeunes africains libérés de l’esclavage par l’Église au XIXe siècle"

Julieta PINEDA ALILLO - El Colegio de Michoacán, A.C. - "El vivir cristianamente: adoctrinamiento de los esclavos de origen africano por parte de la Compañía de Jesús en Nueva España, siglos XVI-XVIII"

Paola Andrea REVILLA ORÍAS - La Universidad de Chile - "A propósito de la libertad en entredicho: chiriguanos cautivos en Charcas (Bolivia), siglos XVI-XVIII"

Discutants : Parfait AKANA, Marie-Pierre BALLARIN, Abderrhamane N’GAIDÉ, Felwine SARR, Salah TRABELSI

17H-20H : CONFÉRENCES

Modérateur Pierre MUSSO - Université Rennes 2 / Institut d’études avancées de Nantes

 Parfait AKANA - Université de Yaoundé II (Cameroun) / Institut d’études avancées de Nantes - "La couleur des savoirs. Mémoire, violences et résistances épistémiques en Afrique"

 Marie-Pierre BALLARIN - Institut de recherche pour le développement (Nice) / Projet européen SLAFNET et  Samuel NYANCHOGA - Université Catholique d’Afrique de l’Est (Kenya) / Projet européen SLAFNET - "Héritage de l’esclavage, marginalisation et conflit sur la Côte kényane"

Felwine SARR - Université Gaston Berger (Sénégal) / Institut d’études avancées de Nantes - "Pour une écologie des savoirs"

Céline LABRUNE-BADIANE - Université Paris Diderot / Institut d’études avancées de Nantes - "Retours au pays des ancêtres : Antillais et Guyanais au Sénégal (années 1960)"

  


JEUDI 28 JUIN


 

 

9H30-12H30 : Atelier 3

Constructions identitaires, approches intellectuelles, race et questions mémorielles

Diana BERRUEZO-SÁNCHEZ - University of Oxford - "The musical and Literary Legacy of Black slaves in Early modern Spain"

Ana HONTANILLA -  The University of North Carolina at Greensboro - "Race in the Archive: Thee Hispanic Atlantic (1770-1821)"

Sahira Schisell JOAQUIN MENA -  Université Bordeaux Montaigne - "La présence socioculturelle d’Haïti dans le cinéma en République dominicaine"

 Sara MONTOYA MONTOYA - Université de Perpignan - "La construction identitaire des nouvelles générations de femmes afro-descendantes à Medellin (Colombie, XXIe siècle)"

 Aldones NINO SANTOS DA SILVA - Universidad de Granada - "Colonialidad y cuerpo: las relaciones entre poder, performance y pensamiento decolonial"

 Urchelin ONHIMA - Université de Nantes - "Les Sûdan dans l’imaginaire arabo-musulman du VII jusqu’à la fin du Xe siècle"

 Allan YVART - Université de Nantes - Catégories raciales et discours d’appartenances sur les côtes de Sénégambie (XVIe-XVIIIe siècle)

Discutants : Céline LABRUNE-BADIANE, Samuel NYANCHOGA, Jocelyn OLCOTT, Gerardo SERRA, Deresse WOLDETSADIK

14H30-16H

Nicolas DELPRAT - Académie de France à Madrid -Casa Velazquez - "Une peinture d’Histoire(s)"

17H-20H : CONFÉRENCES 

Modérateur Yaovi AKAKPO - Université de Lomé (Togo) / Institut d’études avancées de Nantes 

 Myriam COTTIAS - CNRS, CIRESC - "2018 : 170e commémoration de l’esclavage. Un bilan"

Abderrhamane N’GAIDÉ - Université Cheick Anta Diop (Sénégal) / Institut d’études avancées de Nantes) / Projet européen SLAFNET - "Saint-Louis et ses environs comme espaces de “dilution” identitaire. Histoire partielle des Haratins du Sénégal (XIXe-XXIe siècle)"

Vijaya TEELOCK - Université de l’île Maurice) / Projet européen SLAFNET - "Traites, esclavage et transition vers l’engagisme : perspectives nouvelles sur les Mascareignes et l’Océan Indien"

Salah TRABELSI - Université Lumière Lyon 2 - "Etre esclave dans les sociétés arabo-musulmanes. Perspectives de longue durée"

CONLUSIONS : António DE ALMEIDA MENDES - Université de Nantes / Institut d’études avancées de Nantes) / Projet européen SLAFNET - "Esclavage et couleurs en Europe. Lectures de longue durée"