Actualités

22 Mai 2012
Conférence

Conférence de Werner Gephart, fondateur et directeur de l’IEA "Droit comme Culture" à Bonn, intitulée "Max Weber et Émile Durkheim dans le miroir déformant de l’anthropologie juridique" le 22 mai 2012 à 18h00 à l’amphithéâtre Simone Weil (rdc)

" Les deux pères fondateurs Max Weber et Émile Durkheim ont-ils inspiré ou au contraire empêché - avec leurs réflexions sur la dimension juridique et normative du monde social - l’évolution de cette discipline opaque, nommée « anthropologie juridique » en France, legal antrhopology dans le monde anglosaxon et « Rechtsethnologie » en Allemagne ? Lorsqu´on tente de répondre à cette question, on se retrouve confronter à certaines images renvoyées par un miroir déformant :

1. Max Weber est le témoin d’une anthropologie ratée, par excellence. Il serait, en effet, culturaliste sans culture, prônant un « legal monism » en se fixant sur l’État Nation, et en excluant systématiquement la mondialisation.
2. Les caricatures de Durkheim ne sont pas moins répandues que celles de Weber. Selon Sally Falk Moore, Durkheim est à la recherche des « elementary forms of social unanimity », qui ne sont qu´une variante de cette hérésie prônant l´existence d´une seule et unique « conscience collective ». Selon cette approche, Émile Durkheim rejoint une conception holistique et homogène du « règne normatif », un règne, qui par manque d’une théorie suffisante de l’État, souffrait du défaut de saisir la « méta-sphère » de la société. L’intérêt scientifique de Durkheim pour les sociétés archaïques est marqué dès lors par ce préjugé du primitivisme, exprimé d’une manière paradigmatique dans l’essai « De quelques formes primitives de classification». Cette conférence cherche à corriger ces « crimes » commis par Weber et Durkheim : ceux d´un culturalisme, d’un monisme et d’un nationalisme implicite sans pour autant reproduire à l’identique les études wébériennes et durkheimiennes pour les besoin d’un règne normatif au temps de la mondialisation."

                                                                                                                                     Werner Gephart

Conférence organisée en association avec la Maison des Sciences de l’Homme ANGE-GUEPIN.