Actualités

Conférence de Pierre Sonigo : « Théories et pratiques en biologie »
4 Novembre 2015
Conférence

Conférence de Pierre Sonigo : « Théories et pratiques en biologie »

Mercredi 4 novembre 2015 à 14h30

Campus centre-ville
AMPHI 9, faculté de Médecine
1 rue Gaston Veil
Voir plan

Conférence en partenariat avec l’Université Permanente et l’Université de Nantes.

Directeur de Recherche à l’Inserm, Pierre Sonigo a travaillé à l’Institut Pasteur de 1981 à 1990. Spécialiste de biologie moléculaire et de virologie, il travaille depuis 1983 sur le SIDA. En 1985, il participe au déchiffrage de la séquence complète du virus du SIDA (VIH). De 1990 à 2005, il dirige le laboratoire "Génétique des virus" à l’Institut Cochin (Inserm et CNRS, Paris). Il est actuellement Directeur scientifique chez Bio-Rad France où il mène des recherches pour le diagnostic médical : comment mesurer le corps malade ? Il est membre associé de l’IEA de Nantes depuis Novembre 2013.


Projet de recherche : "Théories du vivant et pratiques médicales"

Les pratiques médicales sont liées à notre compréhension du vivant qui provient elle-même de notre environnement culturel et impose certains choix épistémologiques. L’analyse intensive des génomes a conduit les biologistes à renoncer au déterminisme génétique pour une approche dite « systémique » de la biologie. Le travail de Pierre SONIGO à l’IEA de Nantes s’attachera à analyser les conséquences de ce changement, montrant ainsi qu’il impose de questionner les fondamentaux de nos théories du vivant, notamment l’idée d’individu et de reproduction.

Un tel travail nécessite des interactions entre philosophes, historiens de la médecine, biologistes et médecins issus de différentes cultures et continents (Chine, Inde, Afrique, Occident).

Ce travail prolongera l’approche critique des théories génétiques publiée dans Ni Dieu ni gène (2000, Seuil, avec Jean-Jacques Kupiec) et L’évolution (2003, EDP science, avec Isabelle Stengers), et fera suite aux précédents travaux menés à l’IEA sur l’écologie du corps et la biologie du continu.

La reproduction, principe considéré comme essentiel, nécessite de définir un découpage, autrement dit une unité qui se reproduit. Il est troublant de constater que parmi tous les découpages possibles du vivant (par exemple espèce, individu, cellules, molécules) les théories ont choisi celui qui nous est cher : l’individu produit par notre conscience. Peut-on se passer d’un tel système de classification pour parler et penser la biologie? Peut-on concevoir le vivant sur un mode continu et dynamique, comme les ondes de la physique ?

Le métier actuel de Pierre SONIGO consiste à définir de nouvelles approches en diagnostic médical. Les théories du vivant sont liées à notre compréhension des maladies. L’ensemble conditionne les paramètres recherchés en biologie médicale. Une reconstruction théorique doit donc conduire à une nouvelle approche du diagnostic.


> Gratuit adhérents UPN et étudiants (formation initiale) sur présentation de la carte d’étudiant
> 5 € tarif tout public
> Aucune réservation, billetterie sur place

> Télécharger le dépliant en français

> Télécharger le dépliant en anglais

> Télécharger l’affiche