Actualités

Conférence d’Olivier Rey :
13 Janvier 2015
Conférence

Conférence d’Olivier Rey : " Être de la bonne taille "

Le mardi 13 janvier 2015 à 18h00 dans l’amphithéâtre Simone Weil.

Conférence organisée en partenariat avec la Maison des Sciences de l’Homme Ange Guépin.

 

Olivier Rey est chercheur au CNRS, mathématicien et philosophe, membre de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST, Paris). Il a enseigné les mathématiques à l’École polytechnique, et enseigne aujourd’hui la philosophie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Il est l’auteur de plusieurs essais : Itinéraire de l’égarement. Du rôle de la science dans l’absurdité contemporaine (Le Seuil, 2003), Une folle solitude. Le fantasme de l’homme auto-construit (Le Seuil, 2006), Le Testament de Melville (Gallimard, 2011) et Une question de taille (Stock, 2014). Il a également publié deux romans, Le bleu du sang (Flammarion, 1994) et Après la chute (PGDR, 2014).

Il fera une conférence à l’Institut le mardi 13 janvier 2015, sur " Être de la bonne taille "

 

Thème de la conférence :

Dans un texte intitulé « Être de la bonne taille » (Being the Right Size), le biologiste anglais J.B.S. Haldane a montré qu’il est impossible de dissocier la forme d’un être vivant de sa taille : chaque type de forme vivante, en effet, n’est viable qu’à une certaine échelle. Il est entendu que l’analogie entre sociétés humaines et organismes est à manier avec précaution. Pour autant, l’importance déterminante de la taille pour les organismes devrait nous rendre beaucoup plus attentifs que nous ne le sommes aux questions d’échelle dans l’organisation de nos sociétés.

Selon le penseur austro-américain Leopold Kohr : « À chaque fois que quelque chose ne va pas, quelque chose est trop gros. »
Le constat pèche peut-être par sa généralité, mais touche juste quant à la situation présente car, à bien y regarder, la plupart des crises contemporaines (politiques, économiques, écologiques, culturelles) sont liées à des dépassements d’échelle. De ce fait, il paraît plus urgent que jamais de s’interroger sur les causes du dédain affiché par la modernité pour les questions de taille, et sur les moyens d’y remédier, si la chose est possible.

 

> Affiche de la conférence d’Olivier Rey

> Dépliant en français de la conférence d’Olivier Rey

> Dépliant en anglais de la conférence d’Olivier Rey