Actualités

25 novembre 2020
Conférence

Colloque-webinaire international 28 novembre 2020, de 9h à 18h, proposé par l’EPHE - PSL Henri Saint-Simon (1760-1825) et le rejet de la violence

Depuis le Bouddha (Ve -IVe siècles avant notre ère), le fondateur du bouddhisme qui eut une large diffusion en Inde et dans des vastes régions d’Asie, et jusqu’au Mahātma Gandhi (1869- 1948), qui utilisa la résistance non-violente dans la lutte pour l’indépendance de l’Inde et la fin de la domination coloniale britannique, l’Inde a été témoin de l’émergence de diverses théories et pratiques de la non-violence.

Bien que le Mahātma Gandhi soit souvent considéré comme le père fondateur des mouvements non violents modernes, le monde occidental compte également un certain nombre de penseurs et d’acteurs propageant des formes non violentes d’activisme. Un héros majeur oublié de l’activisme non-violent était Henri Saint-Simon (1760-1825), qui théorisa aussi des moyens pour renforcer la paix et la consolider en son temps – une ère de transition entre le militarisme et le féodalisme de l’Ancien Régime marquée par les premiers débuts d’une société industrielle. Dans ce colloque, plusieurs aspects de la pensée de Saint- Simon et de ses disciples seront analysés, et comparés et contrastés notamment avec la philosophie du Mahatma Gandhi et les mouvements inspirés par lui.

Inscription