News

3 July 2013
Publication

"Prêcher dans le désert : Islam politique et changement social en Mauritanie" par Zekeria Ahmed Salem, résident 2012-13 de l'IEA de Nantes

Paris : Karthala, 2013, 366 pages (collection "Les Afriques")

En Mauritanie, le renouveau religieux va de pair avec le retour en force de la thématique de l’esclavage, la persistance des tensions ethniques et la montée du radicalisme islamique, voire terroriste. Saisir l’enjeu des transformations en cours exige de prendre concrètement en compte le redéploiement de l’État confessionnel postcolonial dans cette république islamique à cheval entre l’Afrique noire et le Maghreb arabe. Quelles sont les dimensions ou les chances de succès d’une offre politique islamiste plurielle et mouvante ? Sous quelles formes la religion islamique se trouve-t-elle engagée dans les luttes sociales et dans les controverses publiques alors que les enjeux de l’inégalité entre groupes sociaux prennent des  religieuses ?  

Fruit d’une vingtaine d’années d’enquête de terrain et d’observation rapprochée, ce livre nous explique de façon inédite comment les changements socioreligieux affectent tout à la fois la conception et le vécu de l’islam, le contenu moral de la religion, le rôle public de la charia, la place du terrorisme dans l’espace public « confessionnel » et  la négociation des rapports sociaux au sein d’une « cité musulmane ». Il nous donne à voir un islam simultanément facteur et produit du changement social, sujet de mutations souvent mal appréhendées. Il nous montre en outre ce qu’être musulman veut dire aujourd’hui.  

Au-delà du cas particulier de la Mauritanie, cet ouvrage constitue une contribution originale à l’analyse de l’islam politique. Il met notamment en évidence les processus de différenciation de la « communauté musulmane » et les diverses modalités d’insertion de ses membres dans la modernité globale contemporaine.


Retrouvez cet ouvrage sur le site des éditions Karthala.

Titulaire d’un doctorat en science politique (Sciences-Po Lyon, 1996), Zekeria Ould Ahmed Salem, résident 2012-13 à l'IEA de Nantes, est professeur à l’université de Nouakchott (Mauritanie) et chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales de Sciences-Po (Paris). Il a notamment publié Les trajectoires d’un État-frontière : espaces, évolution politique et transformations sociales en Mauritanie (Dakar, Codesria, 2004).