14 april 2021
Publication

" Leibniz et la justification de la guerre: Une reconstruction selon les modalités déontiques et le droit naturel ", un article de Griselda Gaiada dans la revue Studia Leibnitiana

Cet article aborde le problème de la justification de la guerre à la lumière du droit naturel et des définitions déontiques de Leibniz. À partir d’une analyse des principes de rationalité sur lesquels repose, selon Leibniz, la justification d’un acte, il propose des « types déontiques de guerre » - à savoir : guerres justifiables (toute guerre licite, soit juste ou facultative), guerres justes (guerre défensive, guerre de coopération), guerres facultatives (guerre préventive, intervention humanitaire), guerres injustes (guerre d’agression, guerre d’extermination, terrorisme) -, qui expriment la modalité dont leurs agents sont obligés à agir, à savoir : autorisés, nécessairement justifiés, contingentement justifiés ou injustifiés à l’action militaire. Cette modalisation est illustrée par une « casuistique militaire », tirée en grande partie des réflexions de Leibniz sur les guerres de son temps. Comme on le verra, l’hypothèse ici mobilisée soutient que la raison suffisante d’une guerre s’identifie au fond au principe du meilleur, dont l’application exige un examen des conséquences de l’action par variation des scénarios possibles d’inscription de celle-ci.

Griselda Gaiada, résidente IEA-Nantes 2017-2018

This article deals with the problem of justification of war in the light of Leibnizian natural right and deontic definitions. From an analysis of the principles of rationality on which, according to Leibniz, the justification of an act is based, it proposes “deontic types of war” - namely: justifiable wars (whether just or facultative), just wars (defensive war, war of cooperation), facultative wars (preventive war, humanitarian intervention), unjust wars (war of aggression, war of extermination, terrorism) -, which express the modality according to which their agents are constrained to act, namely: authorized, necessarily justified, contingently justified or unjustified to the military action. This modalisation is illustrated by a “war casuistry”, mostly taken from Leibniz’s reflections on the wars of his time. As it will be seen, our hypothesis states that the sufficient reason for a war is at bottom identified with the principle of the best, whose application requires an examination of the consequences of action in different possible scenarios.