News

12 September 2012
Nouvelle

L'Abbaye de Saint Florent le Vieil présente "Gracq et les écrivains de son siécle"

Rencontres Julien Gracq, les samedi 6 et dimanche 7 octobre 2012

Julien Gracq et les écrivains de son siècle
La 5ème édition des Rencontres Julien Gracq se tiendra à l'Abbaye de Saint-Florent-le-Vieil les samedi 6 et dimanche 7 octobre 2012. Un programme composé d’invités prestigieux permettra d’évoquer Julien Gracq et les écrivains de son siècle.
Quand peut-on dire qu’un écrivain est de son siècle ? Julien Gracq est-il du XXème ? Comment a-t-il lu ses contemporains ? Ce qu’on peut dire c’est qu’il fut un lecteur attentif, averti, critique, et qu’il lisait ceux du début du XXème, mais aussi beaucoup de tous les siècles passés. Les connections amicales et littéraires entre les auteurs sont pour certaines visibles, connues, remarquées dans la biographie des auteurs comme dans leur oeuvre. D’autres sont plus ténues et cependant fondamentales.
Julien Gracq est apparu comme un écrivain insulaire, loin de toute coterie ou école. Proche des surréalistes et contre Sartre, loin du Nouveau roman, toute son oeuvre est pourtant ancrée dans son époque avec ses formes singulières, ses thèmes, l’engagement dans l’Histoire. La démarche est celle de la description, de l’observation, de l’expérience. Parmi les écrivains du XXème siècle, c’est évidemment le nom d’André Breton auquel on pense d’abord parce qu’ils se sont rencontrés à Nantes en août 1939 et qu’ils sont devenus amis. Julien Gracq écrit : « La seule oeuvre véritablement aventureuse de notre époque est peut-être devant nous avec les livres de Breton ». On pense moins à Suzanne Lilar (mère de Françoise Mallet Joris) que Julien Gracq admirait et dont il a préfacé le livre : Journal d’une analogiste. On pense aussi à Ernst Jünger que Gracq a rencontré et admiré. Outre les amis et les lectures, les œuvres comme celles de Claude Simon interrogent par leur « parenté » non pas dans la forme, mais dans les thèmes et les parcours de leurs auteurs.
Ces journées seront donc consacrées à repérer les liens entre l’œuvre de Julien Gracq et quelques auteurs du XXème siècle. L’esprit festif qui réunit chaque année les lecteurs de Julien Gracq et les passionnés de littérature et d’art à Saint-Florent-le-Vieil sera à nouveau présent cette année, avec des rencontres, débats, lectures et l’accueil à chacun dans l’Abbaye.