News

30 June 2010
Publication

"De la réconciliation terrestre. Essai sur la citoyenneté réhabilitée" (Peter Lang Verlag, 2010)

Par Gaetan Cyril KONE, Professeur de philosophie à l'Université de Ouagadougou (Burkina-Fasso), ancien résident de l'IEA de Nantes (promotion 2009).

La réconciliation est-elle un mode de règlement des conflits, fondé sur le consensus ou est-ce plutôt une sorte de « bouée de sauvetage » pour les pouvoirs
en place, un instrument de mise au pas des contestataires ? A-t-elle à voir avec une stratégie de défense d'une position, d'un ordre politique sous le couvert
de la paix ? Quelle est la finalité de la réconciliation ? Peut-on la concevoir en dehors de la réhabilitation, de la reconnaissance et du respect du droit
égalitaire ? Quelles raisons peuvent valider la réconciliation comme opportunité ou comme source de dynamiques et de structurations sociales
démocratiques ? Quelles sont les conditions propices à l'actualisation des potentialités intégratrices de la réconciliation ? Comment faire pour que les
citoyens ne soient pas les laissés-pour-compte de la réconciliation et de la paix qui sont essentielles à l'épanouissement ? Face à la multiplicité des scènes
de réconciliation un peu partout dans le monde, l'étude tente de clarifier la notion pour en définitive apprécier sous quelles conditions, elle peut promouvoir
la paix civile, l'épanouissement en donnant au citoyen, une fois le cérémonial du processus passé, la possibilité d'être un acteur de la vie sociale.
Contenu : Penser le vivre-ensemble : De l'essence de la communauté - Enjeux de la communauté des citoyens - Solon d'Athènes et la fondation du
vivre-ensemble - L'égalité de droit comme impératif de la citoyenneté - La justice, ciment social de la cité - Pardon pénal et (re)construction du corps
politique. Réconciliation et restauration de la citoyenneté : Réconciliation et gouvernance - Sens étymologique et philosophique de la réconciliation -
Esquisse des philosophies de la réconciliation terrestre - Construire la société réconciliée ? - De l'importance de la liberté civile dans la construction de la
cité - La moralité comme exigence d'humanité - Le droit, vecteur de réconciliation.

Cyrille B. Koné est professeur titulaire des universités à Ouagadougou au Burkina Faso où il dirige le Laboratoire des Savoirs Contemporains sur
les Pratiques et Théories du Développement (LASCPT) et le Programme de recherche interuniversitaire entre Douala, Paris 8 et Ouagadougou sur la
thématique « Médiation et sortie de crise » . Ses enseignements ainsi que ses publications portent sur l'histoire de la philosophie, la comparaison des cultures
et l'éthique. Il a été résident à l'Institut d'Etudes Avancées de Nantes de janvier à juin 2009.