News

Atelier
7 May 2013
Nouvelle

Atelier "Rencontre(s) d’Histoire(s)"

le 7 mai 2013

Le principe de cette journée consistait à faire discuter par des historiens des textes proposés par des résidents de l’IEA. Ici, le commentaire n’a pas vocation à résumer le texte mais bien à le mettre en perspective dans le cadre d’une réflexion historiographique (confrontation des cultures historiographiques). Une large place était évidemment laissée aux discussions ouvertes.

Histoire du fait religieux (modération : Parvis Ghassem-Fachandi) : Au vu des débats qui agitent l'actualité, notamment autour de la place de la religion dans nos sociétés et de l'existence d'une réelle demande sociale de réflexion scientifique à ce sujet, l'histoire du fait religieux, bien loin de se réduire à une histoire des pratiques et des croyances, constitue un champ pertinent pour comprendre le comportement des acteurs, la construction de leur identité à travers différentes époques de l'histoire.

Discussion des textes de Suleiman Mourad et Joseph Bergin.

Droit et Empire (modération : Perry Anderson) : Couplée à différents jeux d’échelles, l’étude du droit, tant dans sa codification que dans sa mise en œuvre, permet de mieux comprendre le fonctionnement de l’économie politique des Empires à différentes époques de l’histoire.

Discussion des textes de Gérard Minaud et Safa Saraçoğlu.

Histoire globale, histoire connectée (Modération : Danouta Liberski) : La globalisation est devenue un thème omniprésent, non seulement dans les médias mais également en sciences sociales. En dépit de sa « polysémie conflictuelle » (F. Cooper), le thème de l’histoire globale, par son attention portée aux échanges, aux métissages, aux circulations, possède un intéressant potentiel pour renouveler l’écriture de l’histoire. Dans le même temps, l’histoire transnationale, l’histoire connectée offrent des perspectives heuristiques intéressantes dans la mesure où elles permettent de dénationaliser le regard historique.

Discussion des textes de Chikouna Cissé et Ibrahima Thioub.

 

Intervenants

Perry ANDERSON, Université de Californie, résident de l’IEA de Nantes, promotion 2012-13

Joseph BERGIN, Université de Manchester, résident de l’IEA de Nantes, promotion 2012-13

Jacqueline CHABBI, Université Paris Saint-Denis

Chikouna CISSE, Université de Cocody, résident de l’IEA de Nantes, promotion 2012-13

Emmanuel DROIT, Université Rennes 2, résident de l’IEA de Nantes, promotion 2012-13

Parvis GHASSEM-FACHANDI, Université Rutgers, résident de l’IEA de Nantes, promotion 2012-13

Philippe HAMON, Université Rennes 2

Huri ISLAMOGLU, Université de Bogazici / Université de Berkeley

Sandrine KOTT, Université de Genève

Danouta LIBERSKI-BAGNOUD, ethnologue, CNRS, résidente permanente de l’IEA de Nantes

Gérard MINAUD, Centre Camille Julian, résident de l’IEA de Nantes, promotion 2012-13

Suleiman MOURAD, Smith College, résident de l’IEA de Nantes, promotion 2012-13

Safa SARAÇOGLU, Université Bloomsburg de Pennsylvanie, résident de l’IEA de Nantes, promotion 2012-13

Alain SUPIOT, directeur de l’IEA de Nantes, Professeur au Collège de France

Isabelle SURUN, Université Lille 3

Ibrahima THIOUB, Université Cheikh Anta Diop, résident associé de l’IEA de Nantes

Nicolas TRAN, Université de Poitiers / IUF

WANG Chaohua, chercheuse indépendante, résidente de l’IEA de Nantes, promotion 2012-13