road_vous_etes_ici
Home
>
Fellows
>
Pascale VIELLE

Fellows

Pascale VIELLE

Law, Université catholique de Louvain, Belgium

Fellowship : October 2018 to June 2019

Discipline(s) : Law

Pays : Belgium

Research project

Nul n’ignore plus, dans le monde scientifique, qu’il n’existe pas de « théorie du genre » et que les théories féministes sont traversées de discussions, voire de contradictions. L’examen critique du droit à leur aune révèle ces mêmes tensions, qui se manifesteront par exemple à l’occasion de la réglementation relative aux questions de laïcité, de « diversité », ou liées à la sexualité, à la sécurité sociale ou encore à la participation équilibrée des hommes et des femmes dans les différentes sphères de pouvoir. En étudiant, dans une série de domaines significatifs, les propositions des critiques féministes du droit, la recherche ambitionne de mettre en évidence leurs présupposés relatifs au sujet de droit masculin et féminin, et à la notion d’égalité. Elle permettra dès lors d’élucider certaines différences entre les courants théoriques contemporains du féminisme, mais aussi de clarifier la conception de genre sous-jacente aux solutions apportées par le droit – conception qui peut varier, dans un même système juridique, selon les questions concernées.

Biography

Professeure de droit social à l'Université catholique de Louvain (UCL-Iacchos, ESPO et DROI) depuis 1998, de nationalités belge et suisse, Pascale Vielle est licenciée en droit de l'Université Libre de Bruxelles (ULB) et docteure en droit de l'Institut universitaire européen de Florence. Elle a travaillé comme chercheuse à l'ULB (1988-1989) - où elle est encore collaboratrice scientifique - et à l'Université de Genève (1994-1998). Elle a assumé la première direction de l'Institut fédéral pour l'égalité des femmes et des hommes de 2004 à 2006 (analogue à la Halde en France). Elle a travaillé à la Commission européenne (1989-1990), à l'Organisation internationale du travail (1992-1994), a été membre du Conseil supérieur de la Justice belge de 2008 à 2016. Pascale Vielle est membre des comités/conseils scientifiques de la Maison des Sciences de l'Homme Ange-Guépin, à Nantes; de l'Institut syndical européen; de la Revue belge de sécurité sociale ; et du Panel SH2 (starting grants) à l’European Research Council (2010-2018). Elle engage son expertise scientifique au service de plusieurs initiatives et mouvements citoyens (Ligue belge des Droits humains, campagne Tam Tam) et soutient activement l’action de Marguerite Barankitse au Burundi -  et désormais au Rwanda, où elles coopèrent sur un projet de programme universitaire destiné aux étudiants du camp de réfugiés burundais de Mahama (UCL/Maison Shalom). Ses recherches et ses enseignements portent, dans une perspective néo-institutionnaliste, sur le droit et les politiques de la protection sociale, à l’échelon international et européen, ainsi que sur l’approche du droit par le genre. Elle a, sur ce dernier thème, dispensé plusieurs cours à l’Université Lumière au Burundi (2009-2014).