IEA

road_vous_etes_ici
Accueil > Actualités > Nouvelles

Nouvelles

 

Actualités

9-10 octobre: Colloque "Le travail ou l’expérience de la nécessité. A l’occasion du centenaire de Simone Weil"

9-10 octobre: Colloque

Ecouter les interventions: cliquer ici

A l’occasion du centenaire de la naissance de Simone Weil, un colloque est organisé les 9 et 10 octobre 2009 par le CAPA, laboratoire de recherche en philosophie de l’expérience, UFR lettres et langages, Université de Nantes, avec le soutien de l’Institut Universitaire de France, du laboratoire Droit et changement social (UFR droit, sciences économiques et gestion de l’Université de Nantes) et de l’Université Jean-Moulin Lyon III.

 

Le colloque aura lieu dans les locaux de l’IEA de Nantes et de la Maison des Sciences de l’Homme Ange-Guépin, au 5 allée Jacques Berque.

Contact et inscriptions: nadia.taibi@wanadoo.fr

 

Présentation:

 

Le travail pose de manière essentielle la question de la nécessité puisque au centre de toute conception du travail se place l’évaluation du degré de servitude où il plonge les hommes.
Suivant cette perspective l’expression pure de la nécessité est le fait d’avoir à « gagner sa vie».C’est à l’usine que Simone Weil- où elle est embauchée en 1934- éprouvera cette forme de nécessité. Elle est contenue dans la nature du travail à accomplir dont le sens est si pauvre qu’il ne peut contenir aucune fin.
Cependant, c’est en ce sens aussi que la confrontation à la nécessité est confrontation au réel. Or, cette rencontre définit le travail en un autre sens c’est-à-dire comme le lieu où la philosophie devient effective. Elle devient réelle par cette rencontre avec la nécessité.
Cette expérience procède deux significations. L’expérience du réel comme l’expérimentation des conditions effectives du travail mais aussi comme l’activité méthodique par laquelle la pensée se forme. Penser la relation entre ces deux significations est penser le travail comme une condition d’effectivité de la réflexion philosophique.
Plus largement, la réflexion que nous proposons a donc pour objet de comprendre dans quelles circonstances le travail, y compris philosophique, peut être expérience de la nécessité c’est-à-dire comment l’organisation sociale peut s’accorder avec l’exercice de la pensée.

 

Programme:


Vendredi 9 octobre 2009


9h30: Ouverture accueil des participants.

L’expérience du travail

Président Jean-Marie Lardic


10h00-10h40: Marx et le travail : libérer le travail ou libérer du travail, Franck Fischbach (Université de Toulouse)

Discussion

11h00-11h40: La signification existentielle du travail, une lecture de John Ruskin, Patrick Lang (Université de Nantes)

Discussion


Travail et nécessité

Président Robert Chenavier


14h00-14h40: A l’usine, on ne travaille pas. Réflexions sur le journal d’usine de Simone Weil, Nadia Taïbi (Université de Nantes)

Discussion

15h00-15h40: L’invisibilisation du travail et ses échos philosophiques, E. Renault ( E.N.S Lyon)

Discussion

Pause 16h-16h30

16h30-17h10: Pensée de la médiation et médiation de la pensée chez S.Weil, Juan Manuel Ruiz Jiménez (Université, Paris 8)

Discussion

Fin de la première journée

20h30 Table ronde Simone Weil, l’engagement du philosophe. Elle se tiendra au Lieu Unique, en partenariat avec l’Association Philosophia avec Robert Chenavier et André Guigot et animée par Martin Duru de philosophie Magazine. Plus de détails: cliquez ici.

Samedi 10 octobre


Expérience de la nécessité au travail

Président Patrick Lang

9h00-9h50: L’expérience du temps dans le travail, Fabien Mathurin Enyegue Abanda (Université Jean Moulin Lyon 3).

Discussion

10h-10h40 : Simone Weil : juriste du travail, Alain Supiot (IEA de Nantes et UMR CNRS Droit et changement social).

Discussion

11h0O-11h40: Justification philosophique du travail, critique sociale du travail, Robert Chenavier (Président de l’Association pour l’Etude de la pensée de Simone Weil et Rédacteur en chef des Cahiers Simone Weil)

Discussion

12h00-12h20


Fin du colloque