Fondation Institut d’Études Avancées de Nantes

road_vous_etes_ici
Accueil > Actualités > Nouvelles

Nouvelles

 

Actualités

"Penser le droit international dans la transition du Moyen-Age aux Temps Modernes."
Matériaux et structuration dans l’œuvre d’Alberico Gentili (†1608).
Conférence d’Alain Wijffels

Mardi 18 mai 2010 à 18h
IEA de Nantes, Amphithéâtre Simone Weil,
5 allée Jacques Berque à Nantes

 

À quelques exceptions près, la doctrine du droit international n’a longtemps été reconnue qu’à partir des ouvrages monographiques sur des sujets spécifiques (droit de la guerre, droit des ambassades...) parus à partir de la seconde moitié du XVIe siècle. Au début du XVIIe siècle, le De iure belli ac pacis (ed.pr. 1625) de Grotius est censé représenter la mue imaginale de la doctrine internationaliste moderne. Pourtant, comme dans d’autres domaines du droit, la transition de la science juridique médiévale à la méthode juridique moderne en Europe a été marquée par une récupération substantielle des matériaux et doctrines développées par la science romano-canonique du Bas Moyen-Âge. Les notes inédites d’Alberico Gentili (†1608), juriste italien formé à Pérouse dans la tradition proche de cette science romano-canonique, mais, exilé en Allemagne et en Angleterre, également confronté à la refondation humaniste du droit et aux nouvelles tendances systématisantes de la doctrine juridique, permettent de suivre les étapes cruciales de la conception et de la rédaction de son œuvre internationaliste. Cette archéologie de l’œuvre gentilienne illustre combien la doctrine internationaliste moderne a été tributaire aussi bien de la théorie que de la pratique juridique romano-canonique médiévale, et comment elle s’en est émancipée.

Alain Wijffels est Directeur de recherche au CNRS, professeur aux universités de Louvain (histoire du droit, droit comparé) et de Leyde (histoire du droit), membre correspondant de l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes. Il a suivi des études de philosophie, droit, droit canonique, droit romain, criminologie et histoire médiévale. Docteur en droit de l’Université d’Amsterdam et PhD de l’Université de Cambridge, qui lui a également décerné le D.Litt pour l’ensemble de ses travaux scientifiques, ses recherches portent principalement sur le ius commune européen dans la pratique judiciaire du Bas-Moyen Âge et des Temps Modernes, sur l’histoire du droit international, sur l’histoire du droit dans une perspective comparative.